Menu
RSS
A+ A A-

Irak: recettes pétrolières tombées à 15% de leur niveau d'il y a deux ans

prix du petrole berlinBerlin: Les recettes pétrolières en Irak sont tombées à seulement 15% de leur niveau d'il y a deux ans, posant de grandes difficultés budgétaires notamment au pays, a indiqué jeudi le Premier ministre irakien Haider al-Abadi.
Les revenus irakiens tirés du pétrole sont tombés à seulement 15% de ce qu'ils étaient il y a deux ans, cela représente une baisse importante et cela explique que nous ayons de grandes difficultés, a-t-il dit à la presse à Berlin, après une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Le recul de l'économie, c'est le plus grand danger du recul des prix du pétrole, a-t-il mis en garde, insistant sur le fait que cela impactait également l'économie mondiale.

Depuis juin 2014, les cours du brut ont chuté de 70%.

C'est pourquoi, un travail commun pour soutenir l'Irak est requis pour que le pays puisse garantir certains services à sa population, a estimé M. al-Abadi.

La chancelière a annoncé que Berlin avait octroyé à Bagdad un prêt de 500 millions d'euros pour contribuer à la reconstruction d'infrastructures afin que les Irakiens aient aussi l'espoir de pouvoir y mener leur vie et éviter qu'ils ne quittent le pays en venant grossir le flux des réfugiés vers l'Europe.

Le Premier ministre irakien a estimé par ailleurs que le Kurdistan devait continuer à faire partie du pays, alors que le principal dirigeant de la région a appelé à la tenue d'un référendum d'indépendance

Le 3 février, Massoud Barzani, principal dirigeant du Kurdistan irakien, région autonome depuis 1991, avait appelé à la tenue d'un référendum sur un Etat kurde dans le nord de l'Irak, faisant monter la tension avec Bagdad en pleine guerre contre les jihadistes.

Dans les discussions avec les autorités kurdes, je constate qu'ils ne souhaitent pas de partition, a-t-il toutefois tempéré, sans préciser à qui il faisait référence au sein des autorités locales.

Il a appelé à ce que le référendum ne se tienne pas.

Le Kurdistan ne se développera pas sans l'Irak et l'Irak doit rester uni dans toutes ses composantes, a-t-il encore martelé, alors que la région autonome, où des mesures d'austérité mécontentent la population, est frappée de plein fouet par la chute des prix du pétrole.

(c) AFP

Commenter Irak: recettes pétrolières tombées à 15% de leur niveau d'il y a deux ans


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite