Menu
RSS

L'influent investisseur Carl Icahn se brûle les doigts dans le pétrole

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole New YorkNew York: Le milliardaire américain Carl Icahn, dont le nom fait trembler de nombreux PDG, est l'un des gros perdants du plongeon des prix du pétrole qui a réduit à peau de chagrin ses paris dans l'énergie.
Le très remuant investisseur a vu la valeur de ses participations dans des groupes énergétiques fondre complètement ces derniers mois.

C'est le cas de sa mise de 1,3 milliard de dollars dans Chesapeake Energy, en échange de 10,98% du capital. Mardi soir, cette participation ne valait plus que quelque 146 millions de dollars à Wall Street. Carl Icahn a ainsi perdu près de 1,2 milliard de dollars.

Chesapeake s'est écroulé en Bourse en un an dans le sillage de la dégringolade du cours de baril de pétrole, passé de 100 dollars à 30 dollars. Le titre Chesapeake a dévissé à 2 dollars contre 20 dollars il y a encore un an.

Les choses ne semblent pas s'arranger puisque des rumeurs de faillite - démenties par Chesapeake - du groupe continuent de plomber l'action. Ces spéculations sont renforcées par des informations de presse indiquant que Chesapeake avait recruté le cabinet Kirkland & Ellis, spécialisé en restructurations d'entreprises.

D'ordinaire prompt à réagir sur l'actualité des entreprises dans lesquelles il a investi, Carl Icahn est resté silencieux sur Chesapeake, loin de l'image de l'homme qui a obtenu de haute lutte qu'eBay se sépare de PayPal ou qui demande à l'assureur AIG de se scinder en trois.

Autre investissement à perte de Carl Icahn dans l'énergie: le groupe Cheniere Energy. L'octogénaire y a investi 1,9 milliard de dollars. Sa participation de 12,1% ne valait plus que 700 millions de dollars mardi, soit un manque à gagner de 1,2 milliard de dollars. Le titre Cheniere a perdu plus de 65% de sa valeur en Bourse en un an.

Carl Icahn a aussi vu fondre ses investissements dans les groupes Transocean et Freeport-McMoran.

(c) AFP

Commenter L'influent investisseur Carl Icahn se brûle les doigts dans le pétrole

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite