Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole s'affaisse faute d'avancée sur une possible entente pour réduire la production

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'affichaient en baisse lundi en fin d'échanges européens, dans un marché rattrapé par le pessimisme alors que les excédents continuent à peser sur les prix et qu'un accord pour réduire la production paraît peu probable.
Vers 17H30 GMT (18H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 33,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 56 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars perdait 68 cents à 30,21 dollars.

Après s'être brièvement orientés dans le vert au début des échanges asiatiques, le Brent et le WTI sont rapidement repartis à la baisse en début d'échanges européens, sur fond de renforcement du dollar et faute d'avancée concrète après une rencontre entre les ministres du Pétrole du Venezuela et de l'Arabie saoudite.

Il semble que les investisseurs sont de nouveau découragés par un dollar légèrement plus fort et l'absence de toute avancée dans les discussions entre certains producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et hors de l'OPEP, notait Fawad Razaqzada, analyste chez City Index.

La réunion a été un succès et s'est déroulée dans une bonne ambiance, selon l'agence saoudienne d'État SPA, mais il n'y a aucun détail sur d'éventuelles mesures concrètes, relevaient les analystes de Commerzbank.

Il y a eu une discussion sur une coopération entre pays producteurs membres de l'OPEP et non membres de l'OPEP mais aucun pays du Golfe n'a encore publiquement admis ne serait-ce qu'un souhait d'une réunion avec la Russie, soulignait pour sa part Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Le ministre vénézuélien du Pétrole Eulogio del Pino s'est rendu en Arabie saoudite, le plus gros producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), après avoir rencontré des responsables russes la semaine dernière.

Le Venezuela, membre fondateur de l'OPEP et dont l'activité économique dépend du commerce du pétrole, mène en vain, depuis plus d'un an, une campagne pour lutter contre la chute des prix auprès du cartel. Il lui avait récemment proposé une réunion extraordinaire pour février.

M. Razaqzada s'étonnait toutefois que le marché n'ait pas davantage réagi à l'annonce en fin de semaine dernière d'un net déclin hebdomadaire (-31) du nombre de puits de pétrole en activité aux États-Unis.

Ce n'était pas seulement la septième semaine consécutive de déclin, mais la baisse la plus prononcée depuis avril 2015, poursuivait l'analyste, soulignant que l'activité de forage avait chuté d'environ 70% depuis le début de l'année 2015 aux États-Unis, pour s'installer à ses plus bas niveaux depuis mars 2010.

En tout état de cause, les prix pourraient être très proches d'un plancher et donc rebondir de façon spectaculaire sous peu, prévenait M. Razaqzada.

(c) AFP

Commenter Le pétrole s'affaisse faute d'avancée sur une possible entente pour réduire la production


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite