Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule nettement, après la hausse surprise des stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient nettement jeudi en fin d'échanges européens après l'annonce d'une hausse surprise des stocks de brut et d'une augmentation très supérieure aux attente des stocks d'essence aux Etats-Unis.

Vers 16h15 GMT (18h15 HEC) le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en juillet s'établissait à 114,21 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 32 cents par rapport à sa clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude"(WTI) livré pour la même échéance perdait 1,29 dollar à 99,00 dollars.

Après avoir oscillé autour de l'équilibre jusqu'à l'ouverture du marché new-yorkais, les cours du baril se repliaient vivement à la suite des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), qui a fait état d'une nette augmentation des réserves pétrolières américaines.

Les stocks de brut ont contre toute attente progressé de 4,9 millions de baril lors de la semaine achevée le 27 mai, démentant la baisse de 1,2 million de barils anticipée par les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire.

Par ailleurs, les stocks d'essence ont également déjoué les pronostics avec une hausse de 2,6 millions de barils, huit fois plus que ce qu'escomptaient les analystes.

L'état de ces réserves était très surveillé ces dernières semaines par les investisseurs alors que les Américains entament la période des grands déplacements estivaux, marquée habituellement par une augmentation de la consommation de carburants.

Seuls les stocks de produits distillés se sont repliés, chutant de 1,4 millions de barils.

La forte hausse des stocks pétroliers américains dans leur ensemble étaient de nature à renforcer les inquiétudes des opérateurs sur la résistance de la reprise économique aux Etats-Unis et sur les perspectives de la demande énergétique du premier consommateur mondial de brut.

Des craintes avivées par une série d'indicateurs américains décevants. Publiés jeudi, les chiffres des commandes aux industries manufacturières ont accusé un net recul en avril, plus sévère qu'attendu par les économistes.

Sur le front de l'emploi, les nouvelles inscriptions au chômage ont certes reculé cette semaine, mais cette baisse est inférieure aux attentes du marché.

Mercredi, la chute des créations d'emplois dans le secteur privé en mai annoncée par le cabinet ADP avait déjà été considérée comme un signe de mauvais augure avant le très attendu rapport mensuel officiel sur l'emploi et le chômage américains publié vendredi.

"Le marché demeure extrêmement sensible aux indicateurs macroéconomiques (...) il est évidemment très inquiet du ralentissement de la croissance économique des principaux consommateurs pétroliers de la planète", c'est-à-dire les Etats-Unis et la Chine, observait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

"En ce moment, les craintes d'une érosion de la demande l'emportent sur les inquiétudes d'une réduction de l'offre" à moyen terme, notamment en raison de l'absence sur le marché de la production libyenne, ajoutait-il.



Commenter Le brut recule nettement, après la hausse surprise des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite