Menu
RSS
A+ A A-

Téhéran soutient Caracas pour une réunion d'urgence des pays pétroliers

prix du petrole IranTéhéran: L'Iran soutient les efforts entrepris par le Venezuela en vue d'une réunion extraordinaire des pays exportateurs de pétrole, a affirmé le ministre iranien du Pétrole à l'issue d'une rencontre mercredi soir à Téhéran avec son homologue vénézuélien.
Les positions de la République islamique d'Iran et du Venezuela dans le secteur pétrolier ont toujours été proches, a affirmé Bijan Zanganeh, selon le site de son ministère. L'Iran soutient les efforts du Venezuela pour améliorer les marchés pétroliers et leur stabilité.

Le ministre vénézuélien, Eulogio del Pino, était à Téhéran dans le cadre d'une tournée dans plusieurs pays producteurs de pétrole, membres et non-membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Il s'est déjà rendu à Moscou et, après Téhéran, doit notamment se rendre dans plusieurs pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite.

Son objectif est d'obtenir l'accord de ces pays pour une réunion extraordinaire des pays producteurs et exportateurs de pétrole, membres et non-membres de l'OPEP comme la Russie, en vue d'enrayer la chute du prix de l'or noir.

La décision en novembre 2014 de l'OPEP --sous la pression de l'Arabie saoudite-- de ne pas réduire l'offre pour soutenir le marché en baisse a provoqué un effondrement des cours, tombés de 110 à 30 dollars le baril. Une situation préoccupante qui prive les pays exportateurs de ressources budgétaires cruciales.

M. del Pino a affirmé que plusieurs pays, Iran, Irak, Oman, Russie et quelques autres, ont accepté de tenir cette réunion extraordinaire à la suite d'une invitation lancée mi-janvier. Nous demandons à d'autres pays membres de l'OPEP de prendre leur responsabilité historique pour la stabilité des marchés.

L'Iran a annoncé en janvier une augmentation majeure de sa production pétrolière de plus de 500.000 barils/jour, affichant ainsi sa détermination à profiter sans délai de la fin de la plupart des sanctions internationales, levées après un accord sur son programme nucléaire avec les grandes puissances.

Membre de l'OPEP, l'Iran produit actuellement 2,8 millions de barils par jour et en exporte un peu plus d'un million.

La décision iranienne d'augmenter sa production risque de déstabiliser davantage le marché pétrolier, dont les cours sont au plus bas depuis 12 ans en raison d'une surabondance de l'offre.

(c) AFP

Commenter Téhéran soutient Caracas pour une réunion d'urgence des pays pétroliers


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite