Menu
RSS
A+ A A-

ExxonMobil: les bénéfices 2015 plongent moins que redouté

prix du petrole New YorkNew York: ExxonMobil a enregistré un plongeon de ses bénéfices en 2015, dont son plus faible profit trimestriel depuis 2002, accusant de plein fouet la chute des prix du pétrole dont les dégâts ont néanmoins été limités par des économies.
Le résultat net annuel a été divisé par deux à 16,15 milliards de dollars, dont 2,78 milliards au quatrième trimestre (-57,7% sur un an). C'est le cinquième trimestre consécutif de baisse des bénéfices.

Cette performance se traduit toutefois par un bénéfice ajusté par action, référence en Amérique du nord, de 3,85 dollars sur l'année et de 67 cents sur le dernier trimestre, contre 3,82 dollars et 63 cents attendus respectivement par les marchés.

Le chiffre d'affaires annuel a diminué de 35% à 268,88 milliards de dollars, tandis que les revenus trimestriels ont reculé de 31,5% à 59,81 milliards. Le recul est néanmoins moins prononcé que redouté par les analystes, qui anticipaient 252,94 milliards de dollars sur l'année et 51,36 milliards sur le trimestre.

ExxonMobil est ainsi la dernière entreprise énergétique à subir les conséquences de la dégringolade des prix de l'or noir, qui ont perdu plus de la moitié de leur valeur en un an et demi.

L'activité lucrative de production et exploration pétrolière et gazière (amont) a ainsi vu ses bénéfices diviser par près de trois l'an dernier à 7,1 milliards de dollars, avec un fait notoire: une perte de 538 millions de dollars au quatrième trimestre aux Etats-Unis.

La production de pétrole et de gaz a néanmoins augmenté de 3,2%, à 4,1 millions de barils équivalent pétrole par jour, grâce à des puits canadiens, indonésiens, norvégiens et américains ainsi que des gisements en Afrique de l'ouest.

ExxonMobil a pu compter sur son modèle économique qui le place à tous les échelons de l'industrie pétrolière: de l'exploration à la vente au consommateur via les stations à essence notamment.

Les activités de raffinage (aval) ont enregistré un bénéfice de 6,6 milliards de dollars en 2015, près du double comparé à un an plus tôt, tandis que le résultat net de la chimie était de 4,4 milliards de dollars en hausse de 103 millions comparé à 2014.

Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui bénéficie aux raffineurs.

Le PDG Rex Tillerson a promis de tailler dans les coûts pour résister à un environnement difficile mais sans davantage de précisions. L'enveloppe destinée aux investissements a diminué de 19,4% à 31,05 milliards de dollars en 2015, dont une réduction de 29% lors des trois derniers mois de l'année.

Le dirigeant n'a rien dit sur une éventuelle acquisition préconisée par les marchés pour arrêter le recul de ses revenus et de ses bénéfices.

A Wall Street, le titre du groupe d'Irvin (Texas, sud) reculait de 2,35% à 74,80 dollars dans les échanges électroniques de pré-séance.

(c) AFP

Commenter ExxonMobil: les bénéfices 2015 plongent moins que redouté


La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

Eni conclut la cession à ExxonMobil de 25% d'un gisement au Mozambique

mercredi 13 décembre 2017

milan: Le géant italien Eni a annoncé jeudi avoir conclu la cession à la major américaine ExxonMobil d'une participation de 25% dans un gisement gazier au Mozambique, pour quelque 2,8 milliards de dollars.

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite