Menu
RSS

USA: forte hausse des stocks de brut, ceux de fioul de chauffage baissent

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par le département américain de l'Énergie (DoE).
Lors de la semaine achevée le 15 janvier, les réserves commerciales de brut ont monté de 4 millions de barils pour atteindre 486,5 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg avaient tablé sur une progression de juste 2,2 millions de barils.

Le chiffre officiel est toutefois légèrement moins mauvais, dans un contexte de déprime du marché lié aux excédents, que les estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), qui avait annoncé mercredi un gonflement de 4,6 millions de barils.

Les réserves de brut restent proches de niveaux pas vus à cette période de l'année depuis au moins 80 ans, comme l'a encore une fois souligné le DoE. Elles enregistrent une progression de 22,3% par rapport à la même période de l'an dernier.

Les réserves d'essence ont une nouvelle fois fortement augmenté, à hauteur de 4,6 millions de barils, enregistrant une hausse bien supérieure à la progression de 1,9 million de barils prévue par les experts de Bloomberg, mais tout juste inférieure à celle prédite par l'API (+4,7 millions).

Elles sont bien au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne en cette époque de l'année, et s'affichent en hausse de 1,7% par rapport à la même époque en 2015.

Une bonne surprise a été fournie par les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.), qui ont enregistré une baisse d'un million de barils d'une semaine sur l'autre, alors que les experts de Bloomberg attendaient une progression de 800.000 barils et l'API de 1,5 million de barils.

Malgré un coup de froid aux Etats-Unis qui a sollicité les chaudières après une début d'hiver exceptionnellement doux, ils progressent toutefois de 20,5% par rapport à l'an dernier et restent proches de la limite supérieure de la fourchette moyenne à cette période de l'année.


- Production en hausse

Très surveillée par les analystes, la production américaine a de nouveau légèrement progressé, à hauteur de 8.000 barils par jour (bj), à 9,235 millions de bj.

Egalement suivies de près, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence au pétrole échangé à New York, ont encore un peu progressé à hauteur de 200.000 barils à 64,2 millions, alors que l'API avait tablé sur une progression moitié moins forte.

Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont progressé de 6,6 millions de barils.

Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les États-Unis ont consommé en moyenne 19,3 mbj de produits pétroliers, soit 1,8% de moins que l'année précédente à la même époque.

Durant la même période, la demande de produits distillés a chuté de 15,4% et celle d'essence a baissé de 2,8%, dans les deux cas sur un an.

Les raffineries américaines ont encore un peu ralenti la cadence, fonctionnant à 90,6% de leurs capacités contre 91,2% la semaine précédente.

Vers 16H30 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars accélérait sa hausse enclenchée en cours d'échanges dans le sillage de Wall Street, et gagnait 90 cents à 29,25 dollars.

(c) AFP

Commenter USA: forte hausse des stocks de brut, ceux de fioul de chauffage baissent

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les Stocks de pétrole brut

  - Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite