Menu
RSS
A+ A A-

Les Bourses du Golfe replongent avec le pétrole encore en baisse

prix du petrole KoweïtKoweït: Les Bourses des monarchies arabes du Golfe ont replongé mercredi au lendemain d'un rebond, alors que les prix du pétrole sont repartis à la baisse.
Les sept places des pays du Golfe, qui pompent quotidiennement 18 millions de barils de brut étaient dans le rouge, conduites par celles d'Arabie saoudite et de Dubaï.

L'indice Tadawul All-Shares de la Bourse saoudienne a cédé 5% et terminé la séance sous la barre des 5.500 points, les valeurs pétrochimiques et bancaires reculant respectivement de 6,3% et de 4,5%.

Le Dubai Financial Market a fini la journée sur une chute de 4,6% à 2.638 points, son niveau le plus bas en 30 mois, les valeurs vedettes Emaar (immobilier) et Arabtec (BTP) cédant respectivement 5,2 et 7,7%.

L'Abu Dhabi Securities Exchange a reculé de 3,1%, sous les 3.800 points, avec de fortes baisses pour les valeurs investissement et services financiers (-9,3%).

Le Qatar Exchange a cédé 3,3%, sous les 8.700 points, au plus bas depuis début 2013.

Le Kuwait Stock Exchange a fini sur une baisse de 1,95%, sous les 5.000 points, un niveau jamais atteint en plus de 12 ans.

Les Bourses d'Oman et de Bahreïn ont cédé respectivement 1,83 et 0,6%.

Les places financières internationales ont plongé de nouveau mercredi, anéantissant le regain de la veille, plombées par l'érosion continue de l'or noir et les inquiétudes persistantes sur l'état de santé de l'économie mondiale.

Lors des échanges électroniques en Asie mercredi, le baril de brut américain a encore dégringolé, atteignant un plus bas de 12 ans, sous le seuil des 28 dollars, avant de se ressaisir légèrement, plombé par les prévisions pessimistes de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) sur l'excès d'offre.

L'AIE a expliqué dans son rapport mensuel publié mardi que les cours pourraient continuer de reculer cette année car l'offre devrait rester surabondante, du fait de la production iranienne qui va venir s'ajouter après la levée des sanctions économiques et financières qui frappaient Téhéran.

(c) AFP

Commenter Les Bourses du Golfe replongent avec le pétrole encore en baisse


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite