Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit pour s'installer légèrement au-dessus des 30 dollars le baril

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'affichaient en hausse jeudi en fin d'échanges européens, après être brièvement passés sous le seuil des 30 dollars le baril pour la première fois en douze ans, semblant chercher un plancher.
Vers 17H30 GMT (18H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 31,02 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 71 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance prenait 82 cents à 31,30 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après un rebond avorté mercredi, semblaient dans de meilleures dispositions jeudi, même si le pétrole échangé à Londres a atteint en début d'échanges asiatiques 29,73 dollars, un minimum depuis le 12 février 2004.

Le Brent avait en effet momentanément franchi à la baisse mercredi le seuil symbolique des 30 dollars le baril, emboîtant le pas au WTI, qui était brièvement tombé sous ce niveau dès mardi, et évoluait désormais en-dessous de la référence new-yorkaise du brut.

On est arrivé dans cette zone des 30 dollars le baril et très certainement qu'on peut aller encore plus bas. Pour l'instant, le baril de pétrole n'a pas trouvé de cours plancher. On est dans cette zone inconnue et il est très difficile de savoir jusqu'où la baisse peut aller, a déclaré à l'AFP Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Le Brent est actuellement moins cher que le WTI, ce qui s'est produit très rarement depuis cinq ans et s'explique par la perspective d'une hausse imminente de l'offre iranienne, expliquaient de leur côté les experts de Commerzbank.

L'un des principaux négociateurs iraniens, Abbas Araghchi, a affirmé mercredi que l'accord nucléaire conclu en juillet 2015 avec les grandes puissances pourrait entrer en vigueur entre vendredi et dimanche, ce qui ouvrirait la voie à la levée des sanctions pesant notamment sur les exportations de pétrole de l'Iran.

L'Iran n'a cessé de répéter ces derniers mois qu'il n'était prêt à faire aucune concession sur sa production une fois l'accord sur le nucléaire entré en application, prévoyant d'inonder le marché de quelque 500.000 barils par jour supplémentaires dès les sanctions levées, pour atteindre 1 million de barils d'ici la fin de 2016.

La plupart des analystes considéraient toutefois que le retour de l'Iran sur le marché pétrolier - même si son ampleur reste à déterminer - avait déjà été largement intégré aux prix du brut, et ne devrait donc pas provoquer de choc massif chez les investisseurs.

De son côté, Fawad Razaqzada, analyste chez Forex, estimait que le fait que les deux contrats pétroliers évoluent à proximité de 30 dollars le baril et aient fait l'objet de ventes excessives, pourrait encourager leur rebond à court terme, même si, selon lui, l'échec des précédents mouvements d'achats pourrait rendre les investisseurs frileux.

Si un rebond ne se matérialise pas (maintenant), alors une autre chute significative (des cours), possiblement vers les 25 dollars le baril, pourrait bientôt se dessiner, relevait M. Razaqzada.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit pour s'installer légèrement au-dessus des 30 dollars le baril


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite