Menu
RSS
A+ A A-

La chute des prix pétroliers affecte les recettes des Etats américains producteurs

prix du petrole washingtonWashington: Les finances d'une demi-douzaine d'Etats américains sont mises à mal par la chute des prix pétroliers ce qui pourrait conduire à un abaissement de la note de leur dette, affirme l'agence de notation Standard and Poor's dans deux rapports publiés lundi.
Il n'est pas ordinaire qu'en période d'expansion économique qui dure depuis sept ans, les perspectives de la note d'endettement de 10 Etats soient instables, dont sept sont négatives et sont susceptibles d'être abaissées, s'inquiète SP.

Cela concerne les Etats qui ont soit une exposition au secteur énergétique plus forte que la moyenne, soit une faible performance budgétaire, ajoute l'agence qui estime qu'en 2016, une économie plus faible que prévu pourrait assez rapidement plonger ces Etats dans une situation budgétaire stressante.

Il est possible qu'en 2016, le secteur des emprunts d'Etat connaisse une plus forte volatilité, ajoute l'agence de notation.

Ses experts ne prévoient pas de rebond des prix du pétrole en 2016. La baisse prolongée va continuer à saper les économies et sans doute les notes de plusieurs Etats producteurs, estiment-ils citant l'Alaska, le Dakota du Nord, la Louisiane, l'Oklahoma, le Texas, la Virginie Occidentale et le Wyoming.

Pourtant globalement, l'impact de la chute des prix du gaz et du pétrole reste favorable pour l'économie américaine essentiellement basée sur les services.

La baisse des prix de l'énergie compense partiellement l'anémique progression des salaires et bénéficie modérément aux dépenses de consommation, poursuit SP.

L'appréciation du dollar, qui devrait continuer en 2016 avec la normalisation monétaire de la Réserve fédérale, est un autre facteur qui pourrait affecter les régions dont l'économie dépend de l'industrie manufacturière, des exportations et du tourisme, prévoit l'agence. La partie nord du midwest, le nord-ouest du pays ainsi que la Floride et Hawaï pourraient ainsi souffrir de la montée du billet vert. Mais l'agence rappelle qu'au niveau national, l'impact du dollar est atténué par le fait que les exportations ne pèsent que 13% du PIB.

S&P projette que le Produit Intérieur brut (PIB) de la première économie mondiale va croître de 2,7% cette année, la croissance la plus rapide depuis 2006 même si cela reste lent par rapport à la norme historique d'une période de reprise.

La prévision de la Fed est moins optimiste à 2,4%.

La probabilité d'une récession est basse, selon Standard and Poor's qui l'évalue à entre 10% et 15%.

Au rang des secteurs qui devraient tirer la croissance figure le marché immobilier dont les prix devraient encore avancer de 4,3% cette année, alors qu'ils sont encore en moyenne de 13% sous leur pic d'avril 2006.

Evoquant le territoire de Porto Rico, qui se débat avec un endettement insoutenable, la probabilité d'un défaut de paiement est forte même si vu le manque de transparence budgétaire (...) il est difficile de dire exactement quand.

Cet événement ne devrait toutefois pas être contagieux ni diminuer les capacités des Etats à recourir à l'endettement, conclut S and P.



(c) AFP

Commenter La chute des prix pétroliers affecte les recettes des Etats américains producteurs


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite