Menu
RSS

Le pétrole creuse ses pertes dans un marché inquiet pour la demande chinoise

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole s'affichaient en légère baisse lundi en cours d'échanges européens, sur fond de surabondance persistante d'offre et de craintes pour la demande chinoise.
Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 32,71 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 84 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait 69 cents à 32,47 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, qui ont lourdement chuté la semaine dernière dans le sillage de la tourmente des Bourses chinoises, ne parvenaient pas à se reprendre alors que le ralentissement de la deuxième économie mondiale, qui semble se confirmer au fil des indicateurs, envoie un signal négatif pour la demande en pétrole, dans un marché par ailleurs croulant sous l'excès d'offre.

"Le Brent et le WTI sont tombés bien en-dessous de 33 dollars le baril et ainsi se rapprochent à nouveau des plus bas en douze ans qu'ils ont atteints la semaine dernière", notaient les analystes de Commerzbank.

Selon ces derniers, l'aversion au risque demeurait élevée chez les investisseurs, pesant sur les prix, tout comme le renforcement du dollar et le niveau toujours excédentaire de l'offre mondiale de pétrole.

"Le déclin continu des prix des matières premières fait peu pour instiller la confiance chez les investisseurs", abondait Craig Erlam, analyste chez Oanda.

"Le pétrole a accusé des pertes considérables la semaine dernière et a pris à nouveau un mauvais départ alors que le scénario d'un excès d'offre est encore une fois aggravé par des inquiétudes entourant la croissance et la demande chinoises", ajoutait l'analyste.

La semaine dernière, les grandes places financières, dont les marchés pétroliers, ont été entraînées dans la tourmente des Bourses chinoises après des indicateurs économiques décevants et une chute du yuan. L'intervention des autorités avait contribué à alimenter la panique parmi les investisseurs.

"La Chine est l'un des plus importants consommateurs de pétrole au monde donc tout ralentissement dans le pays conduisant à une baisse de la demande ne générera que davantage de pression à la baisse sur les prix au pire moment possible", observait M. Erlam, soulignant que la perspective d'un baril à 20 dollars, qui paraissait impensable il y a quelques années, était désormais une possibilité réelle.

L'attention des marchés restait dirigée lundi vers la Chine où l'inflation a accéléré en décembre, se renforçant légèrement par rapport au mois précédent, selon des chiffres officiels publiés samedi tandis que, signal inquiétant, l'indice qui mesure l'évolution des prix à la vente à la sortie d'usine (PPI), lui aussi publié samedi, a reculé en décembre pour le 46e mois consécutif.

Cet indice, qui ne cesse de s'enfoncer depuis bientôt quatre ans, rappelle les déboires du secteur manufacturier chinois, contraint de sacrifier ses prix de vente dans un contexte de baisse des exportations et de demande intérieure atone.

"Il est difficile d'imaginer un environnement plus négatif pour le pétrole", relevait pour sa part David Hufton, analyste chez PVM, citant le "déclin de l'industrie manufacturière chinoise, une économie mondiale qui stagne, un temps doux, des gouvernements qui se sont entendus pour réduire la demande en pétrole et des producteurs déterminés à maximiser la production pour maintenir des flux de trésorerie".

(c) AFP


Commenter Le pétrole creuse ses pertes dans un marché inquiet pour la demande chinoise

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 avril 2017 à 21:04

Le pétrole termine en légère hausse mais reste déprimé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement progressé mardi, ne parvenant guère à sortir de la torpeur dans laquelle ils...

mardi 25 avril 2017 à 18:13

Le pétrole recule un peu, le marché attend les réserves amér…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse mardi en fin d'échanges européens, les marchés avançant au pas à la veille...

mardi 25 avril 2017 à 15:26

Sans élan, le pétrole stagne à l'ouverture à New York

New York: Le pétrole stagnait à l'ouverture à New York mardi, le marché se montrant peu enclin à la prise de risque...

mardi 25 avril 2017 à 12:25

Le pétrole peine à rebondir, la Russie inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, la Russie refusant de se joindre aux pays de l'Opep...

mardi 25 avril 2017 à 09:35

Norvège: la production pétrolière augmente en mars

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'or noir d'Europe de l'ouest, a progressé en mars, à 1,734 million...

mardi 25 avril 2017 à 07:18

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole a rebondi mardi en Asie en dépit d'incertitudes sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

lundi 24 avril 2017 à 20:56

Le pétrole termine en baisse, souffrant toujours des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi à New York, les investisseurs continuant à s'inquiéter du haut...

lundi 24 avril 2017 à 18:18

Le pétrole repart en petite baisse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse lundi en fin d'échanges européens, dans un marché ballotté entre inquiétudes liées à...

lundi 24 avril 2017 à 18:05

France: les prix des carburants toujours en hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur légère hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite