Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tente un rebond après les bons chiffres de l'emploi américain

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole tentaient un timide rebond à l'ouverture vendredi à New York, les investisseurs retrouvant une dose d'optimisme pour la santé de l'économie et donc de la demande américaine après des chiffres de l'emploi dépassant largement les attentes.
Vers 14h10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait juste 4 cents à 33,31 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), alors qu'il avait chuté de plus de 10% depuis le début de la semaine, tombant à son plus bas niveau depuis février 2004.

"Nous commençons l'année, et nous nous rendons compte que les Etats-Unis vont très bien. On peut beaucoup discuter de la croissance mondiale, il y a beaucoup d'inquiétude là-dessus, mais pour le moment quand on voit que l'économie américaine a créé presque 3 millions d'emplois l'année dernière et 292.000 en décembre, cela donne l'impression qu'on va voir la demande en pétrole augmenter", a déclaré Carl Larry, chez Frost & Sullivan.

"Les prix se sont tellement enfoncés depuis le début de l'année que ça laisse de l'espace pour faire des bonnes affaires (...), donc je crois qu'on va voir des gens acheter, prudemment, mais assez pour faire monter le marché", a poursuivi M. Larry, bien que les cours donnent très vite des signes d'essoufflement.

Dès jeudi après-midi, les cours du pétrole avaient commencé à modérer leur chute, sans toutefois que les experts osent y voir plus qu'un rebond technique.

Par ailleurs, les analystes de Commerzbank ont estimé très instructive l'annonce que l'Arabie saoudite, premier exportateur d'or noir et chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), envisage l'introduction en Bourse du géant pétrolier public Saudi Aramco (Arabian American Oil Company).

Selon eux, cela signifie que "le niveau bas des prix du pétrole a un impact de plus en plus grand sur l'Arabie saoudite", qui a enregistré un déficit budgétaire record en 2015, sous l'effet d'une baisse de plus de 60% des prix du brut depuis l'été 2014.

"C'est un signe de désespoir, cela fait peur", a estimé pour sa part M. Larry, y voyant un signal négatif pour le pétrole non-américain.

En outre, la plupart des analystes estimaient que l'escalade des tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran a également contribué au déclin prononcé des cours ces derniers jours car elle risque de compromettre davantage les chances de voir les pays membres de l'OPEP s'accorder pour réduire leur production.

"Les chances d'un retournement sur la stratégie de production de l'OPEP étaient déjà négligeables, elles sont désormais inexistantes", relevait David Hufton, analyste chez PVM.

"Le problème de l'offre (excédentaire) a pris un mauvais tournant avec l'Arabie saoudite déterminée à réduire le plus possible toute hausse des revenus de l'Iran une fois les sanctions levées", ajoutait-il.

(c) AFP


Commenter Le pétrole tente un rebond après les bons chiffres de l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

lundi 24 juillet 2017 à 14:36

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017 à 12:58

Le pétrole remonte, l'Arabie Saoudite limite ses exportation…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, l'Arabie saoudite ayant déclaré vouloir limiter ses exportations après la...

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite