Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole sans direction dans un marché tentant de se reprendre

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient à l'équilibre vendredi en cours d'échanges européens, au terme de quatre jours consécutifs de forte baisse, dans le sillage de la reprise des Bourses chinoises et sur fond d'achats à bon compte.
Vers 11H35 GMT (12H35 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 33,78 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait en revanche 2 cents à 33,25 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir atteint jeudi de nouveaux plus bas en respectivement onze ans et demi et douze ans, tentaient de se stabiliser vendredi, profitant du regain d'appétit pour le risque des investisseurs alors que les Bourses chinoises ont achevé en hausse une semaine particulièrement tumultueuse.

Les Bourses de Shanghai, Shenzhen et Hong Kong ont toutes trois terminé en hausse vendredi, après une semaine chaotique dominée par l'impressionnante déroute boursière en Chine continentale qui a renforcé les inquiétudes concernant la santé de la deuxième économie mondiale et ébranlé les marchés mondiaux.

Pékin a tenté de rassurer les marchés jeudi en suspendant les systèmes de coupe-circuit qui interrompaient les séances boursières, et qui étaient accusés d'amplifier les baisses. Par ailleurs, la banque centrale chinoise (PBOC), a relevé légèrement vendredi son cours de référence, après l'avoir abaissé huit jours consécutifs, ce qui a permis de calmer quelque peu les craintes des investisseurs, soulignait Derek Halpenny, analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.

Dès jeudi après-midi, la chute en avant que les cours du Brent et du WTI expérimentaient depuis le début de la semaine s'est également enrayée, les deux contrats parvenant même à gagner plus de 2% par rapport à leurs plus bas atteints ce même jour, observaient les analystes de Commerzbank.

"Reste à voir si cela se révélera être plus qu'un bref contre-mouvement à la suite de l'effondrement massif des prix au cours des jours précédents", ajoutaient-ils.

En outre, ils estimaient révélateur le fait que l'Arabie saoudite, premier exportateur d'or noir et chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) envisage l'introduction en Bourse du géant pétrolier public Saudi Aramco (pour Arabian American Oil Company).

Selon eux, cela signifie que "le niveau bas des prix du pétrole a un impact de plus en plus grand sur l'Arabie saoudite", ce qui la pousse à chercher à combler le trou croissant qui se creuse dans ses revenus nationaux.

L'annonce de la possible introduction en Bourse d'Aramco, que la compagnie nationale a confirmé vendredi, intervient alors que Ryad a fait état fin décembre d'un déficit budgétaire record pour 2015 (89,2 milliards d'euros) et une prévision pessimiste pour 2016 (déficit de 80 milliards d'euros), sous l'effet d'une baisse de plus de 60% des prix du brut depuis l'été 2014.

En outre, la plupart des analystes estimaient que l'escalade des tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran a également contribué au déclin prononcé des cours ces derniers jours car elle risque de compromettre davantage les chances de voir les pays membres de l'OPEP s'accorder pour réduire leur production.

"Les chances d'un retournement sur la stratégie de production de l'OPEP étaient déjà négligeables, elles sont désormais inexistantes", relevait David Hufton, analyste chez PVM.

"Même si vous étiez déjà convaincu qu'il n'y aurait pas de retournement, vous pouvez sentir que le problème de l'offre (excédentaire) a pris un mauvais tournant avec l'Arabie saoudite déterminée à réduire le plus possible toute hausse des revenus de l'Iran une fois les sanctions levées", ajoutaient-ils.

(c) AFP


Commenter Le pétrole sans direction dans un marché tentant de se reprendre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite