Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse, les voyants au rouge pour clore l'année

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole s'enfonçaient encore à l'ouverture jeudi du marché new-yorkais du pétrole, sans le moindre élément d'optimisme au dernier jour d'une année où ils ont encore perdu environ le tiers de leur valeur.
Vers 14H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février perdait 17 cents à 36,43 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours ont amorcé un nouveau mouvement de repli mercredi après l'annonce que, contrairement aux attentes, les stocks américains de brut, d'essence et de produits distillés avaient encore augmenté aux Etats-Unis durant la semaine de Noël, tout comme la production américaine.

"Il n'y a toujours rien de positif pour le marché que nous pourrions voir à l'horizon", a souligné Carl Larry, chez Frost & Sullivan, "aucun sens d'optimisme malheureusement".

Dans un marché très calme, les opérateurs encore actifs hésitaient à prendre une position qui revaloriserait les cours du baril, au vu de la saturation d'un marché inondé de pétrole.

"Les perspectives des cours du pétrole brut en 2016 ne sont pas mirobolantes", prévenait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.

"L'Arabie saoudite prévoit des prix pétroliers encore plus bas l'an prochain, le chef de file de l'OPEP ayant annoncé des mesures pour doper ses revenus hors-pétrole et réduire ses coûts. Facteur aggravant, l'Iran est prête à pomper au moins 500.000 barils de pétrole par jour (de plus) dès que les sanctions occidentales sur son pétrole seront levées, ce qui pourrait intervenir au début de 2016", ajoutait-il.

Pour M. Larry, "la situation actuelle ressemble beaucoup à ce qu'on voyait l'année dernière à la même époque, quand on a amorcé un nouveau mouvement de baisse pour le premier trimestre de la nouvelle année".

Le déséquilibre entre l'offre abondante et la demande mitigée en pétrole a aggravé en 2015 une chute des cours entamée l'année précédente. Entre le début 2015 et les plus bas du Brent (depuis juillet 2004) et du WTI (depuis février 2009) atteints en début de semaine dernière, les cours ont plongé respectivement de 37 et 36%.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse, les voyants au rouge pour clore l'année


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 23 août 2017 à 21:05

Le pétrole porté par la baisse des stocks de brut aux Etats-…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en hausse mercredi après l'annonce d'une baisse, pour la huitième semaine...

mercredi 23 août 2017 à 19:08

Rosneft obtient en justice des dommages massifs liés à son r…

Moscou: La justice russe a condamné mercredi la holding russe AFK Sistema à verser des dommages gigantesques au géant pétrolier semi-public Rosneft...

mercredi 23 août 2017 à 18:06

Le pétrole remonte, les stocks américains baissent

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines la semaine dernière, qui...

mercredi 23 août 2017 à 16:55

USA: les stocks de brut se replient pour la 8e semaine consé…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse quasi conforme aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que...

mercredi 23 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mercredi, le marché restant prudent avant le rapport...

mercredi 23 août 2017 à 12:44

Cambodge: une société de Singapour remporte un contrat pétro…

Phnom penh: Une société singapourienne a été choisie mercredi par le Cambodge pour exploiter le premier gisement pétrolier de ce pays en...

mercredi 23 août 2017 à 12:10

Le pétrole hésite avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs gains de la veille avant la publication des...

mercredi 23 août 2017 à 06:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient en Asie mercredi, les investisseurs se focalisant sur des estimations faisant état d'une hausse des stocks...

mardi 22 août 2017 à 21:56

Le PDG de Chevron va démissionner

Washington: Le PDG de la compagnie pétrolière Chevron John Watson va démissionner au moment où les prix de l'or noir continuent de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite