Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole retombe sous le poids de l'augmentation des stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi à New York, effaçant tous leurs gains de la veille après l'annonce d'une progression des stocks de brut aux Etats-Unis qui a confirmé l'engorgement du marché.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février a perdu 1,27 dollar à 36,60 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance a perdu 1,33 dollar à 36,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Le ministère américain de l'Énergie (DoE) a annoncé mercredi que les stocks de pétrole brut américain avaient progressé de 2,6 millions, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg avaient tablé sur un reflux de 2,5 millions de barils, qui aurait fait suite à une décrue forte et inattendue annoncée la semaine précédente.

"Tout le monde espérait que les réserves de brut auraient reflué" durant la semaine de Noël, comme l'avaient prévu les experts interrogés par l'agence Bloomberg, a déclaré Phil Flynn, chez Price Futures Group. Quand elles sont ressorties en hausse, "les gens ont été surpris et le marché a chuté", a-t-il expliqué.

Un certain nombre d'opérateurs avaient toutefois anticipé cette hausse en s'inspirant des estimations de l'association professionnelle American Petroleum Institute (API), qui avait estimé à 2,9 millions de barils la progression des stocks.

Les réserves d'essence ont de leur côté progressé plus qu'escompté, tout comme celles de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.) - cette dernière catégorie ayant souffert des températures extrêmement douces dans l'est des Etats-Unis en décembre.

Ces chiffres, combinés à une nouvelle augmentation de la production américaine, "nous rappellent une fois de plus que le goulet d'étranglement pourrait prendre longtemps à être dénoué", a noté Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com

Le marché mondial subit un excédent de production par rapport à la demande qui a entraîné une chute des cours de près de 70% depuis 2014.

Pour couronner le tout, plusieurs médias se sont fait l'écho mercredi de déclarations du ministère saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi confirmant que le royaume, premier exportateur mondial de pétrole, n'avait aucune intention de ralentir sa production.

"Nous allons répondre à la demande de nos clients. Nous ne limitons plus la production", a-t-il déclaré, cité dans le Wall Street Journal. "C'est une politique fiable et nous n'en changerons pas", a-t-il également dit, alors que Ryad a subi un déficit budgétaire record en 2015 qui l'a contraint à décider des mesures d'austérité inédites pour 2016.

M. Flynn a souligné que vu le contexte, les cours avaient plutôt mieux résisté qu'on aurait pu le craindre, se maintenant bien au-dessus du cours plancher de clôture de l'année atteint le 18 décembre (34,73 dollars), y voyant un bon augure pour début 2016

De son côté, M. Razaqzada a jugé que les cours pourraient se reprendre au deuxième semestre, à mesure que les producteurs d'hydrocarbures de schiste américain, qui contribuent aux excédents mondiaux, renonceront à produire pour des prix de vente si bas.

(c) AFP

Commenter Le pétrole retombe sous le poids de l'augmentation des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite