Menu
RSS
A+ A A-

Les cours du pétrole accentuent leur baisse après la publication des stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole accentuaient leurs pertes mercredi en fin d'échanges européens, après la publication d'une nette hausse des stocks américains de brut, qui a renforcé l'impression d'engorgement du marché.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 36,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,11 dollar par rapport à la clôture de mardi et non loin du plancher de 35,98 dollars atteint le 22 décembre, son plus bas niveau depuis la mi-2004.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance baissait pour sa part de 1,14 dollar à 36,73 dollars.

Le département américain de l'Énergie (DoE) a annoncé que les stocks de pétrole brut américain, un indicateur important pour le marché, étaient nettement repartis à la hausse lors de la semaine achevée le 25 décembre.

Ces réserves commerciales ont progressé de 2,6 millions de barils pour atteindre 487,4 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg avaient tablé sur un reflux de 2,5 millions de barils, qui aurait fait suite à une première, forte et inattendue décrue annoncée la semaine précédente.

Un certain nombre d'opérateurs avait toutefois anticipé cette hausse en s'inspirant des données publiées mardi par l'association professionnelle American Petroleum Institute (API), qui avait estimé à 2,9 millions de barils la progression des stocks.

Les réserves d'essence ont de leur côté progressé plus qu'escompté, à hauteur de 900.000 barils alors que les analystes de Bloomberg comme ceux de l'API avaient estimé que la hausse serait limitée à 500.000 barils.

Les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.) ont enregistré quant à eux une progression de 1,8 million de barils, plus forte qu'attendu par les experts de Bloomberg (+500.000) mais plus modérée que les estimations de l'API (+2,08 millions).

L'essentiel des mauvaises nouvelles avait déjà été pris en compte après les chiffres de l'API hier soir, aussi l'aggravation de la baisse des cours du pétrole américain n'a-t-elle été que modérée, a expliqué à l'AFP Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Il n'empêche, avec une production américaine qui croît depuis quelques semaines et des stocks mondiaux proches de la saturation, il nous est rappelé une fois de plus que le goulet d'étranglement pourrait prendre longtemps à être dénoué, a ajouté l'expert.

Le marché mondial subit un surcroît de production par rapport à la demande qui a entraîné une chute des cours de près de 70% depuis 2014.

M. Razaqzada a toutefois jugé que les cours pourraient se reprendre dans la seconde moitié de l'an prochain, à mesure que les producteurs de gaz de schiste américain aux reins les moins solides auront mis la clé sous la porte, vaincus par la faiblesse persistante des cours.

D'après des analystes, la mise en difficulté de ces producteurs américains fait partie de la stratégie de l'Arabie saoudite, principale exportatrice mondiale de brut et instigatrice de cette guerre des prix qui consiste à accepter de subir une baisse des cours de façon à protéger ses parts de marché.

pn/jra/nas

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP



(c) AFP


Commenter Les cours du pétrole accentuent leur baisse après la publication des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite