Menu
RSS
A+ A A-

Mesures d'austérité à Oman face à la chute des cours du pétrole

prix du petrole mascateMascate: Oman va augmenter les prix du carburant, des services publics et l'impôt sur les sociétés, des mesures d'austérité visant à faire face à la chute des cours du pétrole, a rapporté mercredi l'agence officielle ONA.
Le sultanat d'Oman, qui n'est pas membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), emboîte ainsi le pas à d'autres monarchies du Golfe confrontées à la baisse des cours de l'or noir, qui a provoqué dans ces pays d'importants déficits budgétaires.

Le Conseil des ministres a adopté une série de mesures pour affronter les conséquences de la chute des cours du pétrole et assurer une durabilité fiscale, a indiqué un communiqué ministériel cité par ONA.

Ces mesures comprennent la réduction des dépenses gouvernementales et le renforcement des recettes non liées au pétrole grâce à l'augmentation des impôts sur les bénéfices des sociétés et des taxes sur certains services publics ainsi qu'à l'ajustement des prix du carburant aux niveaux internationaux à partir de la mi-janvier, précise le ministère.

Le Conseil des ministres a également approuvé un plan de développement pour la période 2016-2020 et le budget 2016, sans fournir plus de précision.

Les revenus d'Oman liés au pétrole ont chuté de plus de 60%, le prix du baril passant de plus de 100 dollars à environ 40 dollars depuis la mi-2014.

Le pays a projeté un déficit budgétaire de 6,5 milliards de dollars pour 2015 mais le Fonds monétaire international a prévenu que ce chiffre pourrait être bien plus élevé.

Oman est un petit producteur par rapport à d'autres membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), produisant quelque 978.000 barils de brut par jour.

Comme d'autres monarchies du Golfe, le sultanat cherche à diversifier son économie pour réduire sa dépendance vis-à-vis des revenus pétroliers.

Lundi, l'Arabie saoudite a annoncé des hausses importantes des prix de produits pétroliers, de l'électricité et de l'eau, largement subventionnés. Cette année, les Emirats arabes unis ont libéralisé les prix du carburant. Le Koweït et Bahreïn ont eux levé les subventions sur le diesel et le kérosène.



(c) AFP

Commenter Mesures d'austérité à Oman face à la chute des cours du pétrole


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore au seuil des 50 dollars avant le…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite