Menu
RSS
A+ A A-

Les cours du pétrole rebondissent dans l'espoir d'une nouvelle baisse des stocks

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York, annulant l'essentiel de leurs pertes de la veille dans un marché espérant voir un nouveau reflux des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février a gagné 1,06 dollar à 37,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance a fini à 37,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,17 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Deux choses ont catalysé le mouvement aujourd'hui, a estimé Oliver Sloup, chez iiTrader. D'une part on anticipe que les chiffres de l'association API ce soir et ceux du ministère de l'Energie demain montreront un nouveau reflux des stocks de brut, a-t-il dit.

Et d'autre part, des investisseurs préparent leurs bilans de fin d'année, soucieux de ne pas s'exposer à des risques inconsidérés en pariant trop sur la baisse des cours.

Pour autant, M. Sloup a souligné que les cours n'avaient guère évolué depuis l'ouverture de lundi, mettant l'amplitude des variations des cours depuis le début de la semaine sur le compte de la faiblesse des volumes d'échange.

Un recul inattendu et considérable des réserves américaines de brut la semaine dernière, à hauteur de 5,9 millions de barils, avait permis aux cours de brièvement rebondir la semaine dernière.

Selon Tim Evans, chez Citi, les stocks de brut pourraient cette fois avoir baissé de 2 à 3 millions de baril aux Etats-Unis durant la semaine de Noël, alors que ceux de produits pétroliers, essence et fioul de chauffage compris, auraient progressé.

M. Evans ajoutait que la perspective de températures plus froides en janvier, tant en Europe qu'aux Etats-Unis, aide à porter les cours.

A l'inverse, les températures exceptionnellement douces du mois de décembre avaient pesé sur la demande en fioul de chauffage.

Globalement le marché continue de souffrir de la surabondance de l'offre en pétrole face à une demande jugée fragile, surtout hors des Etats-Unis.

Lundi, le cours du WTI avait ainsi lâché plus de 3% après la publication d'indicateurs inquiétants en Chine et au Japon et la présentation d'un budget saoudien ne laissant entrevoir aucune mesure de soutien pour le marché.

Ryad, premier exportateur mondial de pétrole, a en effet subi un déficit budgétaire record en 2015 sur fond de chute de plus de 60% des prix du brut depuis l'été 2014.

Des mesures d'austérité ont été décidées pour juguler ce déficit, que des analystes mettent sur le compte de la politique saoudienne consistant à laisser chuter les cours de l'or noir pour ne pas risquer de perdre des parts de marché.

Selon Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix, cette politique pourrait continuer de faire souffrir Ryad et les autres pays producteurs du Golfe l'an prochain. Si la combinaison de la levée des interdictions d'exporter du pétrole en Iran et aux États-Unis se traduit par une faiblesse prolongée des cours, les risques géopolitiques dans les pays du Golfe vont augmenter, a-t-il prévenu.

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole rebondissent dans l'espoir d'une nouvelle baisse des stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite