Menu
RSS
A+ A A-

Les cours du pétrole rechutent, inquiétudes pour la demande asiatique

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en forte baisse lundi à New York, après de mauvais indicateurs asiatiques inquiétants pour la demande et la présentation d'un budget saoudien ne laissant entrevoir aucune mesure de soutien pour le marché.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février a perdu 1,29 dollar à 36,81 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), abandonnant une grande partie de ses gains de la semaine dernière.

A Londres, le prix du baril de Brent pour livraison à même échéance a perdu de son côté 1,27 dollar à 36,62 dollars, se maintenant sous le niveau du WTI pour la quatrième séance de suite.

Matt Smith, chez ClipperData, a noté que les prix du WTI et du Brent s'étaient rapprochés suite à la levée de l'interdiction d'exporter du pétrole, adoptée par le Congrès américain le 18 décembre. Il y a déjà du brut américain prêt à quitter les côtes début janvier, a assuré John Kilduff, chez Again Capital.

Du coup, ces deux types de contrat évoluent plus que jamais en tandem, et à la baisse en ce qui concerne la séance de lundi.

La journée a commencé avec de mauvais indicateurs en Chine, a noté John Kilduff, chez Again Capital.

Les bénéfices des principaux groupes industriels chinois ont reculé en novembre de 1,4% par rapport au même mois de 2014.

Par ailleurs au Japon la production industrielle a chuté de 1% en novembre sur un mois, soit largement plus que ce qu'avaient escompté les économistes interrogés par l'agence Bloomberg. Parallèlement les dépenses des ménages et les ventes de détail ont reculé, autant de mauvais signes pour la demande.

Du côté de l'offre, dont la surabondance plombe les cours depuis un an, les investisseurs n'ont trouvé aucun réconfort dans les annonces du gouvernement saoudien, qui a adopté lundi son budget 2016 avec des mesures d'austérité incluant des augmentations d'au moins 50% des prix du carburant.

Pour M. Kilduff, cela montre que l'Arabie Saoudite se prépare pour (un marasme des cours) au long cours.

Premier exportateur mondial de pétrole, le royaume saoudien a déjà enregistré cette année un déficit budgétaire record de 89,2 milliards d'euros, sous l'effet d'une baisse de plus de 60% des prix du brut depuis l'été 2014.

Les mesures d'austérité adoptées lundi montrent qu'il préfère s'accommoder de ce manque à gagner, qui s'explique largement par sa volonté de préserver ses parts de marché en vendant sa production à bas prix, plutôt que de restreindre sa production afin de faire remonter les cours, selon M. Kilduff.

Enfin Tim Evans, chez Citi, a noté que l'Iran a rappelé qu'il entendait faire des exportations de pétrole une priorité pour 2016, grâce à la levée des sanctions économiques occidentales.

L'Iran a l'intention d'augmenter sa production d'au moins 500.000 barils par jour (b/j) immédiatement après la levée des sanctions, qui doit intervenir début 2016 dans le cadre de l'accord nucléaire avec les grandes puissances.

Il y a beaucoup de questions sur la quantité que l'Iran peut réellement produire, mais cette perspective inquiète tout de même, a noté Phil Flynn, chez Price Futures Group.

M. Kilduff a estimé pour sa part qu'une remontée des cours en fin de semaine restait possible, si le ministère américain de l'Energie annonce mercredi une nouvelle baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole rechutent, inquiétudes pour la demande asiatique


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

lundi 18 septembre 2017 à 12:39

Le pétrole évolue sans grande direction après une forte haus…

Londres: Les prix du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en cours d'échanges européens, mais restaient tout de même proche de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite