Menu
RSS

Les cours du pétrole rechutent, inquiétudes pour la demande asiatique

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en forte baisse lundi à New York, après de mauvais indicateurs asiatiques inquiétants pour la demande et la présentation d'un budget saoudien ne laissant entrevoir aucune mesure de soutien pour le marché.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février a perdu 1,29 dollar à 36,81 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), abandonnant une grande partie de ses gains de la semaine dernière.

A Londres, le prix du baril de Brent pour livraison à même échéance a perdu de son côté 1,27 dollar à 36,62 dollars, se maintenant sous le niveau du WTI pour la quatrième séance de suite.

Matt Smith, chez ClipperData, a noté que les prix du WTI et du Brent s'étaient rapprochés suite à la levée de l'interdiction d'exporter du pétrole, adoptée par le Congrès américain le 18 décembre. Il y a déjà du brut américain prêt à quitter les côtes début janvier, a assuré John Kilduff, chez Again Capital.

Du coup, ces deux types de contrat évoluent plus que jamais en tandem, et à la baisse en ce qui concerne la séance de lundi.

La journée a commencé avec de mauvais indicateurs en Chine, a noté John Kilduff, chez Again Capital.

Les bénéfices des principaux groupes industriels chinois ont reculé en novembre de 1,4% par rapport au même mois de 2014.

Par ailleurs au Japon la production industrielle a chuté de 1% en novembre sur un mois, soit largement plus que ce qu'avaient escompté les économistes interrogés par l'agence Bloomberg. Parallèlement les dépenses des ménages et les ventes de détail ont reculé, autant de mauvais signes pour la demande.

Du côté de l'offre, dont la surabondance plombe les cours depuis un an, les investisseurs n'ont trouvé aucun réconfort dans les annonces du gouvernement saoudien, qui a adopté lundi son budget 2016 avec des mesures d'austérité incluant des augmentations d'au moins 50% des prix du carburant.

Pour M. Kilduff, cela montre que l'Arabie Saoudite se prépare pour (un marasme des cours) au long cours.

Premier exportateur mondial de pétrole, le royaume saoudien a déjà enregistré cette année un déficit budgétaire record de 89,2 milliards d'euros, sous l'effet d'une baisse de plus de 60% des prix du brut depuis l'été 2014.

Les mesures d'austérité adoptées lundi montrent qu'il préfère s'accommoder de ce manque à gagner, qui s'explique largement par sa volonté de préserver ses parts de marché en vendant sa production à bas prix, plutôt que de restreindre sa production afin de faire remonter les cours, selon M. Kilduff.

Enfin Tim Evans, chez Citi, a noté que l'Iran a rappelé qu'il entendait faire des exportations de pétrole une priorité pour 2016, grâce à la levée des sanctions économiques occidentales.

L'Iran a l'intention d'augmenter sa production d'au moins 500.000 barils par jour (b/j) immédiatement après la levée des sanctions, qui doit intervenir début 2016 dans le cadre de l'accord nucléaire avec les grandes puissances.

Il y a beaucoup de questions sur la quantité que l'Iran peut réellement produire, mais cette perspective inquiète tout de même, a noté Phil Flynn, chez Price Futures Group.

M. Kilduff a estimé pour sa part qu'une remontée des cours en fin de semaine restait possible, si le ministère américain de l'Energie annonce mercredi une nouvelle baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole rechutent, inquiétudes pour la demande asiatique

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite