Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite dans un marché sans perspective haussière

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole étaient à l'équilibre vendredi en fin d'échanges européens, essayant de contenir le déclin des dernières semaines dans un marché fébrile qui peine à voir le terme de la spirale baissière dans laquelle il est engagé.
Vers 17H25 GMT (18H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 36,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 9 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 10 cents à 34,85 dollars.

Les cours du Brent et du WTI ont hésité toute la séance de vendredi sur la marche à suivre, tentant quelques brèves incursions dans le vert, au terme d'une semaine quasi continue de baisse.

Le WTI a même atteint vers 14H00 GMT 34,39 dollars, un minimum depuis le 18 février 2009.

"Avec des prix au niveau de leurs plus bas en six ans, toute tentative de rebond est plus superficielle que la précédente, certains suggérant que nous pourrions voir les prix décliner davantage vers les 30 dollars le baril sur le court à moyen terme", notait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les cours avaient en effet déjà connu un premier rebond lundi, mais qui s'est avéré de courte durée.

"Tout d'abord en milieu de semaine, ce sont les statistiques sur les réserves de brut aux États-Unis qui sont venues fragiliser cette hausse engagée lundi dernier", relevaient les analystes de Saxo Banque.

Les stocks hebdomadaires de brut américains se sont en effet fortement consolidés lors de la semaine achevée le 11 décembre, grimpant de 4,8 millions de barils alors que les analystes tablaient sur une baisse de 1,5 million de barils.

En outre, à la suite de la décision mercredi de la Réserve fédérale américaine (Fed) de relever ses taux d'intérêt pour la première fois depuis 2006, "l'euro a reperdu du terrain face au dollar, ce qui rend le brut (libellé en billets verts) moins attractif pour les investisseurs qui possèdent d'autres devises", ajoutaient les analystes de Saxo Banque.

De son côté, M. Hewson estimait que la décision de Washington de lever l'interdiction pesant depuis 40 ans sur les exportations de pétrole américain, qui a été officialisée vendredi, si elle apparaît à première vue comme une initiative bienvenue, ne fera finalement rien pour soutenir les prix dans un marché inondé de pétrole.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite dans un marché sans perspective haussière


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 11 décembre 2017 à 05:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie, les investisseurs craignant qu'une hausse de la production américaine ne réduise à néant...

dimanche 10 décembre 2017 à 13:29

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

vendredi 08 décembre 2017 à 21:36

Le pétrole termine en hausse à la suite d'une fuite en mer d…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a terminé en hausse vendredi, après la détection d'une légère fuite de...

vendredi 08 décembre 2017 à 18:08

Le pétrole décolle avec les importations chinoises

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens profitant de la hausse marquée des importations chinoises de brut en...

vendredi 08 décembre 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, profitant des importa…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais montait fortement à l'ouverture vendredi, profitant du niveau très élevé des importations chinoises de brut...

vendredi 08 décembre 2017 à 12:08

Le pétrole monte, galvanisé par les importations chinoises

Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de la hausse marquée des importations chinoises de brut en...

vendredi 08 décembre 2017 à 11:11

Le chinois Sinopec poursuit le groupe pétrolier vénézuélien …

Pékin: Le conglomérat d'Etat chinois Sinopec poursuit aux Etats-Unis le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA pour des factures impayées mais cette procédure est...

vendredi 08 décembre 2017 à 05:57

Le pétrole quasi inchangé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient quasi inchangés en Asie vendredi, dans l'attente de nouvelles données.

jeudi 07 décembre 2017 à 21:22

Des achats à bon compte font rebondir le pétrole new-yorkais

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a terminé en hausse jeudi, rebondissant après les pertes concédées la veille...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite