Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en légère hausse, le marché nerveux avant les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux avant les chiffres hebdomadaires des stocks américains, alors que restent vives les inquiétudes sur la solidité de la reprise économique aux Etats-Unis.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 114,90 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 37 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (NYMEX) le baril de "light sweet crude" (WTI) livré à la même échéance gagnait 26 cents à 100,55 dollars.

Aidés par un affaiblissement de la monnaie américaine, les prix continuaient cependant "de pâtir des inquiétudes persistantes sur l'économie (américaine) et de la chute de la Bourse de New York", qui a enregistré mercredi sa plus forte baisse en près de dix mois, observait Peter Bassett, de Westhouse Securities.

Plusieurs indicateurs décevants publiés aux Etats-Unis renforçaient la nervosité des opérateurs, qui redoutent un ralentissement de la demande de brut américaine face à un niveau de prix élevés et au manque de vigueur de la reprise économique dans le pays.

L'indice ISM des directeurs d'achat dans l'industrie a ainsi baissé plus que prévu, montrant un fort ralentissement de l'activité du secteur aux Etats-Unis.

Par ailleurs, la chute des créations d'emplois dans le secteur privé en mai annoncée par le cabinet ADP était de mauvais augure avant le très attendu rapport mensuel officiel sur l'emploi et le chômage américains, publié vendredi.

"Le marché demeure extrêmement sensible aux indicateurs macroéconomiques (...) il est évidemment très inquiet du ralentissement de la croissance économique des principaux consommateurs pétroliers de la planète", c'est-à-dire les Etats-Unis et la Chine, observait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

"En ce moment, les craintes d'une érosion de la demande l'emportent sur les inquiétudes d'une réduction de l'offre" à moyen terme, notamment en raison de l'absence sur le marché de la production libyenne, ajoutait-il.

Dans ce contexte, les investisseurs tourneront leur attention vers le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) publié jeudi, avec un décalage d'un jour en raison du lundi férié aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une diminution des stocks américains de brut de 1,2 million de barils la semaine passée, mais aussi de 200'000 barils pour les produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Ils s'attendent en revanche à une augmentation de 300'000 barils des stocks d'essence.

Alors que le précédent week-end, prolongé lundi par Memorial Day, marque le début des grands déplacements automobiles estivaux aux Etats-Unis, les investisseurs scrutent l'évolution de la demande d'essence, qui avait montré des signes de faiblesse ces dernières semaines.

La fédération professionnelle américaine API, qui publie ses propres estimations, a fait état mercredi soir d'une forte hausse des réserves de brut et d'essence, respectivement en hausse de 3,5 millions de barils et de 1,5 million de barils la semaine dernière.



Commenter Le brut en légère hausse, le marché nerveux avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite