Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reste pris dans sa spirale baissière à l'ouverture

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en petite baisse vendredi à New York dans un marché pris dans une spirale baissière sans terme apparent, vu la déprime des investisseurs devant l'inexorable gonflement des stocks mondiaux.
Vers 14H20 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier perdait juste 2 cents à 34,93 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Malheureusement pour le marché du pétrole, les stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis ont beaucoup monté cette semaine, le temps reste doux ce qui touche la demande en fioul domestique, et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole continue à produire autant que tous ses membres le veulent, donc pour que le marché trouve un plancher et se stabilise, il lui faut un déclin régulier de la production aux Etats-Unis", a résumé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

A cet égard, le relevé hebdomadaire du nombre de puits de pétrole en activité que devait fournir en journée la société de services pétroliers Baker Hughes pourrait donner un signe d'espoir, même si, jusqu'à présent, la production américaine ne décline guère malgré une chute des deux tiers des puits utilisés depuis octobre 2014.

M. Lipow a estimé que le marché avait désormais les yeux braqués sur les niveaux planchers atteints par le WTI durant la crise de 2008-09, à savoir un prix de 32,40 dollars atteint en séance en décembre 2008, et 33,87 dollars en clôture, même si selon lui "les choses se présentent mieux en 2016", grâce à une baisse attendue de la production, au moins en Amérique du Nord, et une reprise de la demande.

Les analystes de Commerzbank estimaient également que dans la mesure où les prix bas signifient que la production n'est plus rentable dans beaucoup d'endroits, on pouvait s'attendre à une réduction de l'offre en 2016.

"
L'Agence internationale de l'Énergie (AIE) pense par exemple que l'offre des pays hors OPEP baissera l'an prochain plus fortement qu'à aucun autre moment au cours des 24 dernières années. Cela devrait entraîner un rééquilibrage du marché et permettre aux prix de se reprendre", observaient-ils.

Ce dernier pourrait toutefois "être retardé si l'Iran devait augmenter sa production de pétrole de manière significative et rapidement une fois les sanctions occidentales levées", mettaient-ils en garde.

"Au stade actuel, toute reprise durable des prix du brut semble peu probable avant que l'on commence à voir un repli constant des stocks de pétrole", a jugé pour sa part Angus Nicholson, analyste chez IG.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reste pris dans sa spirale baissière à l'ouverture


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite