Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole continue sa baisse à New York, affaibli par l'AIE

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole poursuivaient leur baisse vendredi à leurs plus bas niveaux depuis début 2009 à New York, après un rapport de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) qui a encore plus déprimé le marché.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier perdait 40 cents à 36,36 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après être systématiquement tombé depuis le début de la semaine à des plus bas niveaux historiques de clôture pour un contrat de référence depuis près de sept ans.

Les cours sont plombés depuis une semaine par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de ne plus se fixer d'objectifs chiffrés de production, malgré la surabondance d'or noir dans le monde.

Pour ne rien arranger, "on a appris de mauvaises nouvelles depuis hier", jeudi, a rapporté Phil Flynn, de Price Futures Group. "L'AIE a prévenu que l'excès d'offre durerait l'an prochain."

Dans son rapport mensuel, l'agence, basée à Paris et liée à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a maintenu sa prévision selon laquelle la production de l'Opep augmenterait encore de 1,2 million de barils par jour (mbj) l'an prochain, ce que ne compenserait pas une baisse de 600.000 b/j hors du cartel.

"De plus, la Russie a déclaré qu'elle s'attendait à ce que le prix du baril de pétrole reste inférieur à 60 dollars pendant au moins sept ans, et cela contribue largement au pessimisme du marché", a rapporté M. Flynn.

Le vice-ministre des Finances, Maxime Orechkine, a de plus reconnu qu'il ne voyait pas de raison pour que les cours se redressent au-dessus de 50 dollars le baril.

Les cours ont chuté de moitié lors du second semestre 2014, et, depuis, ont échoué à plusieurs reprises à rebondir.

Dans ce contexte, "il ne devrait pas y avoir de +happy ending+ pour les prix du pétrole cette année", ont conclu les analystes de Commerzbank.

(c) AFP

Commenter Le pétrole continue sa baisse à New York, affaibli par l'AIE


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite