Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole cherche sa direction, dans un marché particulièrement volatil après l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole hésitaient sur la marche à suivre mardi en fin d'échanges européens, après avoir lourdement chuté la veille et atteint de nouveaux plus bas en séance, dans un marché toujours plombé par l'immobilisme de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) face à la surabondance mondiale.
Vers 17H05 GMT (18H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 40,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 6 cents à 37,59 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir légèrement rebondi mardi en début d'échanges asiatiques, se sont brusquement enfoncés en début d'après-midi à de nouveaux plus bas en près de sept ans, et tentaient depuis de se stabiliser. Le marché digérait la décision de l'Opep, dont les investisseurs espéraient une position plus conciliante, qui a annoncé vendredi à Vienne qu'elle maintenait son niveau actuel de production, sans toutefois annoncer d'objectif chiffré pour celui-ci.

Les prix du pétrole ont été très volatils alors que les investisseurs ont lutté avec une confiance vraiment faible, commentait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Le baril de Brent a ainsi franchi à la baisse la barre des 40 dollars le baril pour la première fois depuis février 2009, tombant vers 14H00 GMT à 39,81 dollars tandis que le WTI a plongé au même moment à 36,64 dollars, un minimum également depuis février 2009.

Après la décision de l'Opep - ou devrait-on dire l'indécision - la semaine dernière, la question n'était pas si mais plutôt quand cela allait arriver, a noté Daniel Sugarman, analyste chez ETX Capital, faisant référence au passage du Brent sous le seuil des 40 dollars le baril.

Même si le marché ne s'attendait pas à ce que le cartel accède à la demande formulée par plusieurs de ses membres de procéder à des réductions de production pour soutenir les prix, il comptait au moins sur l'Organisation pour faire preuve de bonne volonté alors que les prix du pétrole ont perdu plus de 60% de leur valeur depuis la mi-2014.

Mais maintenant que le Brent a franchi à la baisse le seuil des 40 dollars, la plupart des investisseurs ne sont pas surpris puisque la seule façon pour le WTI de rebondir est d'atteindre le plancher des 20 dollars le baril et de n'avoir aucun autre choix que de repartir à la hausse, ou alors de voir la production de pétrole réduite par l'Opep ou les producteurs de schiste américains, sachant que seule l'une de ces deux options est probable, relevait James Hughes, analyste chez GKFX.

Ainsi, selon l'analyste, le cartel n'a, quoi qu'il arrive, aucune intention d'intervenir pour soutenir les prix, réitérant en cela sa position consistant à laisser le marché se rééquilibrer seul via le mécanisme des prix, dans l'espoir que la chute continue des cours finisse par miner définitivement la résistance des producteurs hors-Opep, notamment les exploitants américains de pétrole de schiste.

Dans ce contexte, les investisseurs attendaient désormais mercredi les statistiques hebdomadaires sur l'état des réserves de brut aux États-Unis, dont un premier indice leur sera fourni par la publication ce mardi, après la clôture des marchés, des estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API).



(c) AFP

Commenter Le pétrole cherche sa direction, dans un marché particulièrement volatil après l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

jeudi 27 juillet 2017 à 05:25

Le pétrole fait une pause en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la baisse jeudi en raison de prises de bénéfices après un net rebond provoqué ces derniers...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite