Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole cherche sa direction, dans un marché particulièrement volatil après l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole hésitaient sur la marche à suivre mardi en fin d'échanges européens, après avoir lourdement chuté la veille et atteint de nouveaux plus bas en séance, dans un marché toujours plombé par l'immobilisme de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) face à la surabondance mondiale.
Vers 17H05 GMT (18H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 40,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 6 cents à 37,59 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir légèrement rebondi mardi en début d'échanges asiatiques, se sont brusquement enfoncés en début d'après-midi à de nouveaux plus bas en près de sept ans, et tentaient depuis de se stabiliser. Le marché digérait la décision de l'Opep, dont les investisseurs espéraient une position plus conciliante, qui a annoncé vendredi à Vienne qu'elle maintenait son niveau actuel de production, sans toutefois annoncer d'objectif chiffré pour celui-ci.

Les prix du pétrole ont été très volatils alors que les investisseurs ont lutté avec une confiance vraiment faible, commentait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Le baril de Brent a ainsi franchi à la baisse la barre des 40 dollars le baril pour la première fois depuis février 2009, tombant vers 14H00 GMT à 39,81 dollars tandis que le WTI a plongé au même moment à 36,64 dollars, un minimum également depuis février 2009.

Après la décision de l'Opep - ou devrait-on dire l'indécision - la semaine dernière, la question n'était pas si mais plutôt quand cela allait arriver, a noté Daniel Sugarman, analyste chez ETX Capital, faisant référence au passage du Brent sous le seuil des 40 dollars le baril.

Même si le marché ne s'attendait pas à ce que le cartel accède à la demande formulée par plusieurs de ses membres de procéder à des réductions de production pour soutenir les prix, il comptait au moins sur l'Organisation pour faire preuve de bonne volonté alors que les prix du pétrole ont perdu plus de 60% de leur valeur depuis la mi-2014.

Mais maintenant que le Brent a franchi à la baisse le seuil des 40 dollars, la plupart des investisseurs ne sont pas surpris puisque la seule façon pour le WTI de rebondir est d'atteindre le plancher des 20 dollars le baril et de n'avoir aucun autre choix que de repartir à la hausse, ou alors de voir la production de pétrole réduite par l'Opep ou les producteurs de schiste américains, sachant que seule l'une de ces deux options est probable, relevait James Hughes, analyste chez GKFX.

Ainsi, selon l'analyste, le cartel n'a, quoi qu'il arrive, aucune intention d'intervenir pour soutenir les prix, réitérant en cela sa position consistant à laisser le marché se rééquilibrer seul via le mécanisme des prix, dans l'espoir que la chute continue des cours finisse par miner définitivement la résistance des producteurs hors-Opep, notamment les exploitants américains de pétrole de schiste.

Dans ce contexte, les investisseurs attendaient désormais mercredi les statistiques hebdomadaires sur l'état des réserves de brut aux États-Unis, dont un premier indice leur sera fourni par la publication ce mardi, après la clôture des marchés, des estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API).



(c) AFP

Commenter Le pétrole cherche sa direction, dans un marché particulièrement volatil après l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite