Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit, aidé par le dollar et l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement rebondi jeudi, à la faveur du fort recul du dollar face à l'euro d'une part, et de l'espoir prudent que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) puisse s'accorder vendredi sur des mesures favorables au marché.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a regagné une large part du terrain perdu la veille, soit 1,14 dollar à 41,08 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), alors que jeudi il avait lâché quelque 4,56% et terminé la séance sous le seuil des 40 dollars pour la première fois depuis la fin août.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a également nettement rebondi, gagnant 1,35 dollar à 43,84 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Cela s'explique largement par le dollar, dont le recul massif se répercute sur le marché des matières premières, a commenté John Kilduff, chez Again Capital.

En effet tout affaiblissement du dollar, notamment face à l'euro, avantage les acheteurs munis d'autres devises, puisque les échanges sont libellés en billet vert.

Or, jeudi, la monnaie américaine a souffert d'une part d'un discours de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen, qui s'est inquiétée qu'elle puisse être trop valorisée, et d'autre part des annonces de la Banque centrale européenne (BCE), qui s'est montrée moins accommodante que ne l'avaient prévu les investisseurs, ce qui a fait remonter l'euro face au dollar.

Par ailleurs le marché du pétrole restait très sensible aux spéculations entourant la réunion de l'Opep, vendredi à Vienne.

Beaucoup craignent qu'il y ait une surprise, et que les Saoudiens présentent une sorte de plan pour réduire la production l'année prochaine, donc je crois que beaucoup de gens qui avaient parié à la baisse ont pris peur, a expliqué M. Kilduff.

On ne croit pas beaucoup à ce que l'Opep puisse prendre des mesures, mais quand le WTI passe sous les 40 dollars, il faut que le marché voie des signes de problèmes du côté de l'économie et de la demande, ou qu'il se confirme que la production (mondiale) ne va pas être réduite, pour que les gens aient envie de baisser encore, a dit pour sa part Gene McGillian, chez Tradition Energy.

Sur place à Vienne, le ministre irakien du pétrole, Adel Abdel Mahdi, qui avait reconnu mercredi n'être pas satisfait des prix du pétrole, a assuré jeudi que rien n'est décidé, nous sommes encore en train de discuter.

Il semblerait que la plupart des membres de l'Opep soient prêts à donner leur accord à une baisse de la production, le seul problème est qu'aucun d'eux ne parle de sa propre production, mais plutôt de celle de l'Arabie saoudite ou d'autres Etats du Golfe, relevait-on chez Commerzbank.

M. Kilduff a estimé que l'optimisme du marché face à une possible décision de l'Opep pour réduire les excédents qui plombent les cours risquait de très vite tourner court. Je crois toujours que nous terminerons la semaine sous les 40 dollars le baril pour le WTI, a-t-il dit.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit, aidé par le dollar et l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite