Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole repasse au-dessus des 40 dollars à New York avant l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole a ouvert en hausse jeudi à New York, le marché préférant éviter toute prise de risque au lendemain d'une fort chute, alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole doit se réunir vendredi à Vienne.
Vers 14H20 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier gagnait 55 cents à 40,49 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché se couvre un peu avant la réunion de l'Opep de demain, a déclaré Gene McGillian, chez Tradition Energy.

Mercredi, le contrat de référence du WTI avait lâché plus de 4% et fini sous le seuil de 40 dollars pour la première fois depuis la fin août, les investisseurs étant notamment déprimés par les chiffres du ministère américain de l'Energie (DoE) qui ont montré une hausse hebdomadaire à la fois des stocks de brut, d'essence et de produits distillés, ainsi qu'une nouvelle augmentation de la production nationale, autant de statistiques confirmant que rien ne semble pouvoir réduire les excédents qui plombent le marché.

On ne croit pas beaucoup à ce que l'Opep puisse prendre des mesures, mais quand le WTI passe sous les 40 dollars, il faut que le marché voie des signes de problèmes du côté de l'économie et de la demande, ou qu'il se confirme que la production (mondiale) ne va pas être réduite, pour que les gens aient envie de baisser encore, a dit M. McGillian.

Il a également relevé des informations selon lesquelles l'Arabie Saoudite pourrait proposer une baisse de production d'un million de barils par jour pour autant que les pays hors l'Opep se montrent eux aussi disposés à agir pour soutenir les cours.

Il a cependant souligné qu'il ne fallait pas prendre toutes les déclarations circulant à ce stade pour argent comptant tant il peut s'agir de simples éléments de négociation.

De son côté, le ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh a déclaré jeudi à son arrivée à Vienne que l'Iran avait le droit d'augmenter sa production pétrolière après la levée des sanctions occidentales, et que personne ne peut [le] limiter dans cette voie.

La plupart des observateurs s'attendent à ce que le cartel, qui contribue largement à la déprime des cours en s'abstenant d'abaisser ses objectifs de production et en les dépassant nettement dans les faits, s'en tienne à sa stratégie actuelle consistant à inonder le marché d'or noir pour préserver ses parts de marché.

Il semblerait que la plupart des membres de l'Opep soient prêts à donner leur accord à une baisse de la production, le seul problème est qu'aucun d'eux ne parle que sa propre production, mais plus celle de l'Arabie saoudite ou d'autres Etats du Golfe, relevait-on chez Commerzbank.

M. McGillian a souligné que si la réunion se solde sans annonce d'une réduction de la production, il est assez clair que le marché devrait se trouver encore sous pression.
(c) AFP

Commenter Le pétrole repasse au-dessus des 40 dollars à New York avant l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite