Menu
RSS
A+ A A-

Trafic de pétrole de l'EI: Erdogan dénonce les accusations immorales de Moscou

prix du petrole ankaraAnkara: Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé jeudi les accusation immorales de la Russie sur une implication de sa famille dans la contrebande de pétrole du groupe Etat islamique (EI) et mis en cause en retour la complicité de Moscou dans ce trafic.
La Russie est obligée de prouver ces allégations (...) celles qui impliquent ma famille sont de nature immorale, a lancé M. Erdogan lors d'un discours prononcé à Ankara devant des syndicalistes.

Le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov a affirmé mercredi devant la presse que la classe dirigeante politique (turque), dont le président Erdogan et sa famille, est impliquée dans ce commerce illégal de pétrole avec les jihadistes.

M. Antonov a notamment mis en cause le gendre de M. Erdogan, Berat Albayrak, 37 ans, qui a longtemps dirigé le groupe Calik Holding, spécialisé dans l'énergie, et l'un de ses fils, Bilal, à la tête d'un groupe de travaux publics et de transport maritime.

Dans la foulée, M. Erdogan a accusé à son tour jeudi Moscou de jouer un rôle dans le même trafic.

Nous avons des preuves. Nous allons commencer à les révéler au monde, a-t-il menacé, citant notamment le nom de l'homme d'affaires syrien George Haswani, titulaire d'un passeport russe, qui bénéficierait selon lui des ventes de brut extrait par les jihadistes des puits qu'ils contrôlent en Syrie et en Irak.

George Haswani a été récemment frappé par des sanctions financières américaines après celles imposées par l'Union européenne (UE). Ce Syrien est accusé par Washington et Bruxelles d'acheter du pétrole à l'EI pour le compte du régime de Bachar al-Assad.

La Turquie et la Russie traversent une grave crise déclenchée par la destruction d'un avion militaire russe par l'armée turque à la frontière syrienne le 24 novembre.

Malgré ces tensions, les ministres des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et turc Mevlüt Cavusoglu devaient se rencontrer jeudi à Belgrade, en marge d'une réunion ministérielle de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), leur première rencontre depuis le début de la crise.



(c) AFP

Commenter Trafic de pétrole de l'EI: Erdogan dénonce les accusations immorales de Moscou


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite