Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit sous les 40 dollars pour la première fois depuis août

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en forte baisse mercredi à New York dans un marché déprimé par une accumulation de mauvaises nouvelles, à commencer par l'annonce d'une nouvelle augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a perdu 1,91 dollar, soit plus de 4%, à 39,94 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), terminant la séance pour la première fois depuis la fin août sous le seuil des 40 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a perdu 1,95 dollar à 42,49 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Il n'y avait pas une miette de bonne nouvelle aujourd'hui dans les chiffres du ministère de l'Energie" américain sur les stocks pétroliers, a souligné Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

En effet les stocks de brut ont augmenté de 1,2 million de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg avaient tablé sur un reflux de 800.000 barils. En outre, les stocks d'essence et de produits distillés, y compris le fioul de chauffage, ont également augmenté.

"La production nationale (de brut) est au plus haut depuis le mois d'août", a noté M. Yawger, à 9,202 millions de barils par jour, et pris tous ensemble, "ces chiffres suffiraient à envoyer les cours à la baisse".

Mais il a noté deux autres facteurs de baisse pour la journée.

Le dollar s'est encore renforcé après un discours de la présidente de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen, qui a précisé la perspective d'une hausse des taux d'interêt dans deux semaines.

Or tout renforcement du dollar pèse sur les cours car il pénalise les acheteurs munis d'autres devises, les échanges étant libellés en billets verts.

Enfin, "cet après-midi les Saoudiens ont annoncé leurs prix de vente, et qu'ils avaient offert des ristournes à leurs clients américains et asiatiques", a déclaré M. Yawger. "On peut dire que c'est une gifle pour les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à deux jours de leur réunion" à Vienne.

M. Yawger a souligné que l'actualité prévisible des jours à venir portait également au pessimisme.

"Demain il y a la réunion de la Banque centrale européenne", qui devrait décider de nouvelles mesures d'assouplissement pénalisantes pour l'euro, puis "il y aura la réunion de l'Opep où rien ne va se passer".

La plupart des observateurs s'attendent à ce que le cartel, qui contribue largement à la déprime des cours en s'abstenant d'abaisser ses objectifs de production et en les dépassant nettement dans les faits, s'en tienne à sa stratégie actuelle consistant à inonder le marché d'or noir pour contrer les autres producteurs de pétrole et préserver ses parts de marché.

"L'Opep pourrait même accroître la pression sur les cours si elle décide vendredi, quand l'Indonésie fera son retour au sein du cartel, d'augmenter ses quotas de production au-delà des 900.000 barils par jour que produit ce pays actuellement pour faire de la place à la production de l'Iran", ont prévenu les analystes de Commerzbank.

"Les prévisions météo des 5 à 10 jours à venir (aux Etats-Unis) montrent que les températures seront (nettement) supérieures à la normale", ce qui est de mauvais augure pour la demande en fioul de chauffage et donc pour l'utilisation des stocks surabondants actuels, a noté M. Yawger.
(c) AFP

Commenter Le pétrole finit sous les 40 dollars pour la première fois depuis août


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite