Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite toujours, dans un marché qui tente de se positionner au mieux avant l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reperdaient du terrain mardi en fin d'échanges européens, les investisseurs cherchant à se positionner favorablement dans un marché extrêmement volatile avant la réunion semestrielle des pays exportateurs de pétrole (Opep) vendredi à Vienne.
Vers 17H40 GMT (18H40 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 44,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 25 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 11 cents à 41,54 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir ouvert dans le vert, ont oscillé à proximité de l'équilibre avant de franchement opter pour la baisse.

Les prix du brut sont extrêmement volatiles, ce qui est compréhensible à quelques jours de la réunion de l'Opep, relevait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Personne ne veut se trouver coincé du mauvais côté en cas de gros mouvement, donc tant les acheteurs que les vendeurs cherchent à l'évidence à faire des profits rapides à chaque fois que le marché met de l'argent à leur disposition, ajoutait-il.

La plupart des observateurs s'attendent à ce que le cartel, qui contribue largement à la déprime des cours en s'abstenant d'abaisser ses objectifs de production et en les dépassant nettement dans les faits, s'en tienne à sa stratégie actuelle consistant à inonder le marché d'or noir pour contrer l'essor du pétrole de schiste américain et préserver ses parts de marché.

Le sentiment général est que l'Opep n'apportera aucun changement à son quota de production, ce qui signifie que l'excès d'offre mondiale restera en place pour quelque temps encore, ajoutait M. Razaqzada, soulignant que pour cette raison, les prix du pétrole restaient généralement tirés vers le bas.

De son côté, Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets, observait que les cours du brut déclinaient pour la quatrième séance consécutive, alors que les déclarations du ministre saoudien du Pétrole à son arrivée à Vienne n'ont entraîné qu'un très éphémère rebond des cours ayant permis quelques prises de bénéfices.

Ali al-Nouaïmi a déclaré jeudi que la réunion de l'Opep aborderait tous les sujets et que son résultat n'était pas arrêté, ce que les marchés, d'après M. Lawler, ont interprété comme la possibilité que le cartel discute de réductions de production afin d'enrayer la chute des prix.

Pourtant, l'avis général reste qu'une fois que toutes les discussions auront eu lieu, l'Opep ne fera toujours rien, ajoutait M. Lawler.

Dans ce contexte de surabondance persistante d'offre, les investisseurs scruteront à nouveau mercredi les statistiques hebdomadaires sur l'état des réserves de brut aux États-Unis, dont un premier indice leur sera fourni par la publication ce mardi, après la clôture des marchés, des estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API).

Carl Larry, analyste chez Frost & Sullivan, tablait sur une baisse des réserves de brut, d'essence et de produits distillés, tout en estimant que cette annonce serait éclipsée par les attentes sur la réunion de l'Opep de vendredi, et de possibles déclarations la précédant.



(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite toujours, dans un marché qui tente de se positionner au mieux avant l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue pour les Etats-Unis

Paris: Les Etats-Unis devraient battre cette année leur record de production de pétrole brut datant de 1970 et dépasser l'Arabie saoudite, deuxième...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

jeudi 18 janvier 2018 à 17:39

USA: les stocks de brut continuent à reculer fortement

New York: Les stocks de pétrole brut ont chuté plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, se repliant au plus...

jeudi 18 janvier 2018 à 15:26

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, hésitant entre un rapport de l'Opep tablant sur une production...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:51

Opep: l'offre américaine sera plus importante que prévu cett…

Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a une nouvelle fois fait état jeudi d'un rééquilibrage du marché mais revu à...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:08

Le pétrole stable avant les stocks américains et le rapport …

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens dans un marché attentiste avant le rapport hebdomadaire du Département...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite