Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York dans un marché prudent avant l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole a ouvert en baisse mardi à New York, les investisseurs restant très prudents avant une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), doutant de sa détermination à agir pour soutenir les cours via une réduction de sa production.
Vers 14H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier perdait 16 cents à 41,49 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché préfère rester prudent plutôt que d'avoir des regrets avec la réunion de l'Opep prévue vendredi à Vienne, a expliqué Carl Larry, chez Frost & Sullivan.

Si l'Opep décide de ne rien faire, ce sera mieux d'avoir parié à la baisse, a-t-il précisé, et si elle agit je ne crois pas que ça vaudra la peine de remonter, car la force du dollar est énorme en ce moment, et si la Réserve fédérale américaine relève les taux d'intérêt dans deux semaines, les cours du pétrole seront sous pression à cause du dollar fort, a-t-il ajouté.

En effet tout renforcement du dollar pénalise les acheteurs de brut munis d'autres devises, puisque les échanges sont libellés en billets verts.

La plupart des observateurs s'attendent à ce que le cartel, qui contribue largement à la déprime des cours en s'abstenant d'abaisser ses objectifs de production et en les dépassant nettement dans les faits, s'en tienne à sa stratégie actuelle consistant à inonder le marché d'or noir pour contrer l'essor du pétrole de schiste américain et préserver ses parts de marché.

Il semble n'y avoir aucun signe que l'offre excédentaire puisse être réduite dans un futur proche, ont souligné les analystes de Commerzbank, ajoutant que l'Opep n'avait pas l'intention de réduire sa production unilatéralement, sans l'implication des pays hors-Opep, notamment la Russie et la Norvège.

Quant à la production de l'autre poids lourd du marché pétrolier, les États-Unis, elle n'a décliné que de 20.000 barils par jour à 9,3 millions de barils par jour en septembre, selon un rapport mensuel du Département américain de l'Énergie (DoE).

Dans ce contexte, les investisseurs scruteront à nouveau mercredi les statistiques hebdomadaires sur l'état des réserves de brut aux États-Unis, dont un premier indice leur sera fourni par la publication ce mardi, après la clôture des marchés, des estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API).

M. Larry a indiqué qu'il tablait sur une baisse des réserves de brut, d'essence et de produits distillés, tout en estimant que cette annonce serait éclipsée par les attentes sur la réunion de l'Opep de vendredi, et de possibles déclarations la précédant.

Autre signe maussade pour les marchés, la publication mardi des chiffres sur la production industrielle chinoise, qui a enregistré en novembre son plus fort repli depuis trois ans, ce qui confirme une fois encore l'essoufflement de la deuxième économie mondiale et premier consommateur d'énergie de la planète.



(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York dans un marché prudent avant l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite