Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en hausse dans un marché fébrile à l'approche de la réunion de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole rebondissaient lundi en cours d'échanges européens, après deux jours de pertes et à l'orée d'une semaine qui s'annonce volatile sur les marchés en raison de plusieurs réunions de premier plan, dont celle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 11H25 GMT (12H25 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 45,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 59 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 42 cents à 42,13 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir fini la semaine dans le rouge, s'affichaient en légère hausse lundi, dans un marché de plus en plus fébrile à quelques jours de la réunion semestrielle de l'Opep vendredi à Vienne, où les membres du cartel doivent décider d'abaisser ou non leur plafond de production.

C'est une semaine cruciale pour les investisseurs avec la réunion de l'Opep le 4 décembre, soulignait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

C'est à ce moment-là qu'il sera décidé ou non d'abaisser le quota théorique des 30 millions de barils par jour, ajoutait l'analyste.

La plupart des observateurs s'attendent toutefois à ce que le cartel, qui contribue largement à la déprime des cours en s'abstenant d'abaisser ses quotas et en les dépassant nettement dans les faits, s'en tienne à sa stratégie actuelle consistant à inonder le marché d'or noir pour contrer l'essor du pétrole de schiste américain et s'assurer un maintien de ses parts de marché.

L'Arabie saoudite devrait faire l'objet de contestations de la part des autres membres de l'Opep lors de la réunion de cette semaine en raison du niveau élevé de sa production et de sa politique de protection de parts de marché qui est désormais considérée par certains de ses alliés comme un échec, soulignaient de leur côté Michael Van Dulken et Augustin Eden, analystes chez CMC Markets.

Mais selon ces derniers, Ryad devrait continuer à faire la sourde oreille aux conseils de ses alliés, même si ces derniers font valoir qu'étant donné la résistance dont font preuve les pays non membres du cartel dans la compétition mondiale, il serait temps de changer de tactique.

Les prix du brut sont susceptibles pour cette raison d'être soumis à une pression continue, ajoutaient-ils.

De leur côté, les analystes de Commerzbank estimaient que pour que les prix du brut se reprennent sur le long terme, il faudrait que la production des pays hors-Opep décline durablement.

Par conséquent, les prix bas du brut sont en réalité souhaitables pour l'Opep actuellement, arguaient-ils.

Selon M. Dembik, les investisseurs lorgneront aussi cette semaine du côté des banques centrales alors que la Banque centrale européenne (BCE), qui se réunit jeudi, pourrait annoncer de nouvelles mesures de soutien à l'économie en zone euro, en abaissant notamment ses taux directeurs, ce qui aurait pour effet de réduire encore davantage la valeur de l'euro par rapport à celle du dollar.

Or, toute appréciation du billet vert pèse sur les cours du brut, libellés en dollars, dont les achats sont rendus alors plus onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le dollar bénéficie en outre des attentes grandissantes de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) relever ses taux d'intérêt lors de sa prochaine réunion mi-décembre, une perspective que le prochain rapport mensuel sur l'emploi américain, attendu vendredi, pourrait encore venir renforcer.

De nombreux investisseurs jugent désormais cette possible hausse de taux comme un fait acquis, ce qui a fait monter le billet vert depuis la mi-octobre car un relèvement des taux de la Fed le rendrait plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs.

jra/pn/spi

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP



(c) AFP


Commenter Le pétrole en hausse dans un marché fébrile à l'approche de la réunion de l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

jeudi 27 juillet 2017 à 05:25

Le pétrole fait une pause en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la baisse jeudi en raison de prises de bénéfices après un net rebond provoqué ces derniers...

mercredi 26 juillet 2017 à 21:02

Le pétrole soutenu par une nouvelle chute des stocks américa…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mercredi, stimulés par l'annonce d'une baisse des réserves de brut, d'essence...

mercredi 26 juillet 2017 à 18:22

Le pétrole monte face à la baisse des réserves américaines

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, galvanisés par la baisse hebdomadaire des réserves américaines, selon...

mercredi 26 juillet 2017 à 17:34

Nigeria: une dizaine de membres d'une mission d'exploration …

Kano (nigeria): Une dizaine de membres d'une équipe d'exploration pétrolière ont été enlevés dans le nord-est du Nigeria lors d'une embuscade attribuée...

mercredi 26 juillet 2017 à 16:44

USA: chute plus importante que prévu des stocks de brut au 2…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une chute deux fois plus importante que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis...

mercredi 26 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York anticipant une baisse …

New York: Les prix du pétrole montaient à l'ouverture mercredi à New York, encouragés par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de...

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite