Menu
RSS

Turquie: Erdogan défend son engagement incontesté contre l'EI, nie tout achat de pétrole

prix du petrole ankaraAnkara: Le président turc Recep Tayyip Erdogan a répondu jeudi aux accusations de complaisance avec les jihadistes lancées par son homologue russe Vladimir Poutine en affirmant que l'engagement de son pays contre le groupe Etat islamique (EI) était incontesté.
M. Erdogan a en outre ajouté défié la Russie de prouver que la Turquie achetait du pétrole à l'EI, affirmant que ceux qui nous accusent d'acheter du pétrole à Daech (acronyme arabe de l'EI) ont l'obligation de prouver leurs allégations.

Si non, vous êtes des calomniateurs, a lancé l'homme fort de la Turquie en réagissant pour la première fois aux mises en cause russes.

Les relations entre Ankara et Moscou traversent une grave crise depuis que l'aviation turque a abattu mardi un chasseur-bombardier russe Sukhoï Su-24 tout près de sa frontière avec la Syrie.

Les Turcs affirme que l'appareil volait dans leur espace aérien et indique lui avoir à plusieurs reprises intimé de faire demi-tour avant d'ouvrir le feu. Les Russes assurent au contraire que le Su-24 est resté en permanence dans le ciel syrien et qu'il n'a jamais été contacté par l'aviation turque avant d'être abattu.

Furieuse, la Russie accuse depuis l'incident la Turquie d'avoir partie liée avec l'EI.

Notre combat contre Daech se poursuit de manière active et ininterrompue (...) la Turquie est quasiment le seul pays qui lutte sincèrement contre Daech, a insisté M. Erdogan.

Il n'y a pas de question à ce sujet, personne n'a le droit de contester le combat de notre pays contre Daech ou de nous incriminer, a-t-il ajouté.

Le président islamo-conservateur turc s'est déclaré attristé par l'incident et par les menaces de rétorsions économiques proférées par la partie russe. Nous sommes des partenaires stratégiques, a-t-il relevé.



(c) AFP

Commenter Turquie: Erdogan défend son engagement incontesté contre l'EI, nie tout achat de pétrole

Commentaires   

+1#1achile27-11-2015 19:21
Je pense qu'il y a un grand jeux de la part des turcs qui ouvrent leur frontière au terro et acheté le pétrole qui ne leur appartient même pas!!!

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 29 juin 2017 à 07:15

Le pétrole poursuit sa timide remontée en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de remonter en Asie jeudi, profitant de l'annonce d'une baisse de la production américaine de brut.

mercredi 28 juin 2017 à 21:03

Le pétrole profite d'une baisse de la production aux Etats-U…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse mercredi, le marché accueillant positivement l'annonce d'une baisse de...

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite