Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole efface ses pertes après une hausse mesurée des stocks aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont légèrement monté mercredi à New York, réagissant sans pessimisme démesuré à l'annonce attendue d'une hausse des réserves américaines, dans un marché toujours attentif au niveau élevé de l'offre mondiale.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a pris 17 cents à 43,04 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà gagné plus d'un dollar la veille.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a gagné cinq cents à 46,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les prix, qui perdaient plus d'un dollar le baril en début de séance new-yorkaise, se sont nettement repris après la publication des chiffres hebdomadaires du gouvernement américain sur l'état des réserves du pays, malgré l'annonce d'une hausse d'un million de barils des stocks de brut.

On dirait que le marché s'était préparé à des chiffres assez mauvais, a expliqué Bart Melek, de TD Securities. Ils se sont avérés mauvais, mais pas de façon excessive, donc le marché est en partie revenu sur la baisse qui avait suivi (les estimations) publiées la veilles par l'American Petroleum Institute (API).

L'API, fédération professionnelle du secteur aux Etats-Unis, avait en effet annoncé mardi après la clôture un bond de plus de 2,5 millions de barils des stocks américains de brut.

A mon avis, les marchés auraient dû réagir par une baisse plus marquée, a reconnu M. Melek, soulignant une forte hausse des stocks du terminal de Cushing (Oklahoma, centre-sud), qui servent de référence au WTI.

Les spéculations croissantes sur le fait que les réservoirs (...) de Cushing pourraient atteindre leur niveau maximum au premier trimestre 2016 vont exercer une pression encore plus grande sur les prix, a renchéri Ole Hansen, de Saxo Bank.

Le niveau excessif de l'offre aux Etats-Unis, en Russie ou dans l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui tiendra le 4 décembre une réunion semestrielle, a largement contribué à faire chuter les prix en 2014 puis à faire avorter plusieurs tentatives de rebond en 2015.

Sur ce plan, les chiffres de mercredi comprenaient tout de même un aspect positif en témoignant d'un léger déclin de la production américaine.

De plus, le groupe privé Baker Hughes a fait état d'un déclin du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, selon un décompte hebdomadaire avancé de deux jours à cause d'un jour férié jeudi pour Thanksgiving, ce qui semble plutôt de bon augure en vue d'une réduction de l'offre.

On n'a pas encore vu la production de pétrole diminuer aussi vite que ce que laissait espérer la baisse du nombre de puits, a relativisé M. Melek. Donc, on peut s'attendre à ce que les prix retombent à leurs bas niveaux des précédentes semaines.

Avant la relative embellie observée cette semaine, les cours avaient passé l'essentiel de novembre en baisse, se rapprochant de leurs plus bas niveaux depuis six ans et demi, à moins de 40 dollars le baril à New York.

jdy/jld/jpr

BAKER HUGHES



(c) AFP

Commenter Le pétrole efface ses pertes après une hausse mesurée des stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite