Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite dans un marché perplexe sur l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont légèrement baissé lundi à New York, les investisseurs hésitant à croire à une inflexion de la politique de forte production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) après des propos conciliants de l'Arabie saoudite.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier, dont c'était le premier jour comme contrat de référence, a cédé 15 cents à 41,75 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a en revanche gagné 17 cents à 44,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Le marché est en train d'essayer de déterminer s'il faut accorder foi à des propos de l'Arabie saoudite, qui se dit désireuse de stabiliser le marché de concert avec les producteurs extérieurs à l'Opep, a résumé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Alors que la majorité des observateurs jugent que l'Opep contribue largement à plomber le marché en s'abstenant d'abaisser ses quotas de production, Ryad, membre dominant du cartel, a fait un pas en avant lundi en exprimant sa volonté de coopérer avec les autres producteurs pour endiguer la chute des prix.

La réaction des investisseurs est restée mesurée, car ils sont plutôt sceptiques quant à un accord quelconque entre l'Opep et les producteurs extérieurs, a souligné M. Lipow.

La production élevée, non seulement de l'Opep mais aussi des Etats-Unis et de la Russie, a largement contribué à faire chuter les prix lors du second semestre 2014, puis à les maintenir à un bas niveau malgré quelques tentatives avortées de rebond en 2015.

Toutefois, les observateurs notent que l'Arabie saoudite et, plus largement, de nombreux acteurs de l'Opep se trouvent dans une position de moins en moins tenable, vu le poids de plus en plus lourd que fait peser le bas niveau du marché pétrolier sur leur budget.

C'est un bon signe que les Saoudiens tiennent de tels propos pile maintenant, à l'approche d'une réunion (semestrielle) de l'Opep le 4 décembre, a jugé Carl Larry, de Frost & Sullivan. Je ne sais pas s'ils veulent vraiment coopérer (mais) ils vont être obligés de faire quelque chose.

En ce sens, plusieurs membres du cartel, minoritaires par rapport à Ryad, ont appelé depuis le week-end à une politique moins agressive, comme le Venezuela, qui a mis en garde sur une chute des prix à 20 dollars le baril, ou l'Iran, qui a réitéré son souhait de relever sa production dans le sillage de la levée des sanctions occidentales à son encontre.


(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite dans un marché perplexe sur l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite