Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tente de se stabiliser dans un marché sans franche direction

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient à proximité de l'équilibre vendredi en cours d'échanges européens, évoluant dans de faibles marges alors que les investisseurs sont partagés entre la surabondance persistante de l'offre et le sentiment que le mouvement actuel de vente est excessif.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 44,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait en revanche 8 cents à 40,46 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir signé jeudi une séance particulièrement volatile, hésitaient de nouveau sur la marche à suivre vendredi, se maintenant dans des marges relativement étroites.

Le pétrole affronte un marché baissier avec une situation d'excédent d'offre qui crée une volatilité élevée, relevait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Selon l'analyste, si d'un côté les prix du brut sont suffisamment bas pour justifier des réductions supplémentaires de production, de l'autre le marché s'inquiète de la douceur de l'hiver des deux côté de l'Atlantique, qui pourrait conduire à une baisse de la demande pour le fioul de chauffage dans les mois à venir.

Ainsi, dans leur dernier rapport publié mercredi, les analystes de Goldman Sachs estimaient que si le scénario d'un hiver clément se confirmait, le brut pourrait même tomber, dans le pire des cas, aux alentours de 20 dollars le baril.

Mais les prix de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), au plus bas depuis 2009, pourraient conduire le cartel à adoucir sa position lors de sa réunion du 4 décembre (à Vienne), ajoutait M. Hansen.

Le WTI parvenait néanmoins à se maintenir au-dessus du seuil plancher des 40 dollars le baril, grâce notamment à un léger recul du dollar jeudi, même si plusieurs analystes doutaient qu'il résiste très longtemps.

Je considère la zone des 40 dollars le baril comme un plancher à court terme, mais pour l'instant, le seul facteur contrebalançant l'excès d'offre est le fait que le marché a procédé à des ventes excessives, soulignait Ole Hansen.

De son côté, Myrto Sokou, analyste chez Sucden, considérait que les prix du brut restaient sous pression en raison de l'offre mondiale excédentaire pesant sur le marché, mais souffraient également du récent renforcement du dollar, porté par les perspectives d'une hausse prochaine des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed).

En outre, l'arrivée prochaine du pétrole iranien dans un marché déjà saturé d'offre n'était pas de nature à rassurer les investisseurs.

Les analystes de Commerzbank observaient ainsi que selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), les sanctions occidentales pesant sur l'Iran pourraient être levées mi-janvier si Téhéran poursuit au rythme actuel la mise en place de l'accord nucléaire.

En conséquence, du pétrole supplémentaire en provenance d'Iran pourrait arriver sur le marché dans le courant du premier trimestre 2016, venant accroître l'excédent d'offre, expliquaient-ils, chiffrant à quelque 500.000 barils par jour ce nouvel afflux d'offre, ce dernier ayant selon eux déjà été pris en compte dans les prix du brut.



(c) AFP

Commenter Le pétrole tente de se stabiliser dans un marché sans franche direction


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite