Menu
RSS

Le pétrole tente de se stabiliser dans un marché sans franche direction

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient à proximité de l'équilibre vendredi en cours d'échanges européens, évoluant dans de faibles marges alors que les investisseurs sont partagés entre la surabondance persistante de l'offre et le sentiment que le mouvement actuel de vente est excessif.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 44,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait en revanche 8 cents à 40,46 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir signé jeudi une séance particulièrement volatile, hésitaient de nouveau sur la marche à suivre vendredi, se maintenant dans des marges relativement étroites.

Le pétrole affronte un marché baissier avec une situation d'excédent d'offre qui crée une volatilité élevée, relevait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Selon l'analyste, si d'un côté les prix du brut sont suffisamment bas pour justifier des réductions supplémentaires de production, de l'autre le marché s'inquiète de la douceur de l'hiver des deux côté de l'Atlantique, qui pourrait conduire à une baisse de la demande pour le fioul de chauffage dans les mois à venir.

Ainsi, dans leur dernier rapport publié mercredi, les analystes de Goldman Sachs estimaient que si le scénario d'un hiver clément se confirmait, le brut pourrait même tomber, dans le pire des cas, aux alentours de 20 dollars le baril.

Mais les prix de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), au plus bas depuis 2009, pourraient conduire le cartel à adoucir sa position lors de sa réunion du 4 décembre (à Vienne), ajoutait M. Hansen.

Le WTI parvenait néanmoins à se maintenir au-dessus du seuil plancher des 40 dollars le baril, grâce notamment à un léger recul du dollar jeudi, même si plusieurs analystes doutaient qu'il résiste très longtemps.

Je considère la zone des 40 dollars le baril comme un plancher à court terme, mais pour l'instant, le seul facteur contrebalançant l'excès d'offre est le fait que le marché a procédé à des ventes excessives, soulignait Ole Hansen.

De son côté, Myrto Sokou, analyste chez Sucden, considérait que les prix du brut restaient sous pression en raison de l'offre mondiale excédentaire pesant sur le marché, mais souffraient également du récent renforcement du dollar, porté par les perspectives d'une hausse prochaine des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed).

En outre, l'arrivée prochaine du pétrole iranien dans un marché déjà saturé d'offre n'était pas de nature à rassurer les investisseurs.

Les analystes de Commerzbank observaient ainsi que selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), les sanctions occidentales pesant sur l'Iran pourraient être levées mi-janvier si Téhéran poursuit au rythme actuel la mise en place de l'accord nucléaire.

En conséquence, du pétrole supplémentaire en provenance d'Iran pourrait arriver sur le marché dans le courant du premier trimestre 2016, venant accroître l'excédent d'offre, expliquaient-ils, chiffrant à quelque 500.000 barils par jour ce nouvel afflux d'offre, ce dernier ayant selon eux déjà été pris en compte dans les prix du brut.



(c) AFP

Commenter Le pétrole tente de se stabiliser dans un marché sans franche direction

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 avril 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole ont rebondi lundi en Asie, en raison des possibilités d'une prolongation des baisses de production décidées entre...

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite