Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse mais se maintient au-dessus du seuil des 40 dollars à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini la séance en baisse jeudi dans un marché découragé par la persistance des excédents, mais parvenant à se maintenir au dessus du seuil des 40 dollars grâce à un petit accès de faiblesse du dollar.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 21 cents à 40,54 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres en revanche, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a gagné juste 4 cents à 44,18 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

A notre avis on risque de passer sous le plancher atteint l'été dernier (ndlr: 38,24 dollars en clôture le 24 août), et les raisons principales c'est que la production américaine reste obstinément élevée, et bien sûr que l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) continue sa surproduction, qu'il y a des inquiétudes pour la demande, et qu'à partir de l'année prochaine on va avoir au moins un demi-million de barils venant d'Iran, sans compter qu'on approche de la saison de l'année où habituellement les stocks commencent à s'accumuler, a énuméré Bart Melek, chez TD Securities.

Par ailleurs, le marché ne semble pas accorder beaucoup d'importance à des propos du ministre saoudien du pétrole Ali al-Nouaimi selon qui l'Arabie Saoudite travaille avec d'autres producteurs pour stabiliser les prix du pétrole, a noté Tim Evans, chez Citi.

M. al-Nouaimi a prôné jeudi davantage d'efforts pour stabiliser le marché, affirmant que le royaume saoudien était prêt à coopérer avec les membres de l'Opep et les producteurs non membres du cartel pour stabiliser le marché et les prix.

Mais M. Melek a indiqué qu'il n'attendait aucun changement de politique lors de la réunion de l'Opep prévue dans deux semaines à Vienne.

Aux Etats-Unis, le ministère de l'Energie (DoE) américain avait participé à la sinistrose en annonçant mercredi que les stocks de brut aux Etats-Unis avaient augmenté de 300.000 barils durant la semaine achevée le 13 novembre.

Même s'il s'agit de la plus faible augmentation des stocks depuis huit semaines, comme l'ont noté les analystes de Commerzbank, ce chiffre a déçu certains investisseurs qui s'étaient pris à croire à la prédiction, la veille, d'un reflux de 500.000 barils avancée par l'association professionnelle API.

Par ailleurs la production américaine se maintient à 9,182 millions de barils par jour, avec un reflux d'à peine 3.000 barils par jour la semaine dernière.

Tous ces facteurs ont contribué à faire passer les cours brièvement sous la barre des 40 dollars à plusieurs reprises en séance.

Mais quand le dollar s'est affaibli, on a vu le pétrole rebondir au dessus de son niveau de résistance de 40 dollars, a souligné M. Melek, craignant que, si ce seuil était enfoncé, les cours puissent glisser bien, bien, bien plus bas.


(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse mais se maintient au-dessus du seuil des 40 dollars à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite