Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole presque stable à New York après les stocks

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini la séance près de l'équilibre mercredi, les investisseurs hésitant à tester un nouveau plancher après des chiffres montrant une stabilisation des stocks et de la production de brut aux Etats-Unis.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre, après un accès de faiblesse, a gagné juste 8 cents à 40,75 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a gagné 57 cents à 44,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

D'abord poussés à la baisse après la publication des statistiques hebdomadaires du ministère américain de l'Energie (DoE) montrant une nouvelle augmentation des stocks de brut, les cours se sont ensuite rapprochés de l'équilibre.

La progression des stocks, à hauteur de 300.000 barils durant la semaine achevée le 13 novembre, a été certes très inférieure à ce qu'avaient prévu les analystes interrogés par l'agence Bloomberg (+2 millions de barils).

Mais elle a déçu ceux qui s'étaient pris à espérer enfin un reflux, conformément à ce qu'avait prévu mardi soir l'association professionnelle API (-500.000 barils).

Par ailleurs, les investisseurs ont pu être rassurés de voir se stabiliser la production nationale, qui a reflué de juste 3.000 barils par jour (à 9,182 millions de barils par jour).

Autres chiffres rassurants, aux yeux des investisseurs déprimés par les énormes excédents, les stocks de produits distillés, dont le fioul de chauffage, ont décliné plus que ne l'avaient anticipé les experts de Bloomberg (-800.000 barils au lieu de -500.000 attendus), et les raffineries ont encore augmenté leur cadence. En revanche les stocks d'essence ont progressé alors qu'un reflux était escompté.

Avec toutes ces données diverses, le prix du contrat de référence du WTI a une nouvelle fois flirté avec le seuil de 40 dollars le baril, sous lequel il n'a plus terminé la séance depuis la fin août.

Certains analystes se demandaient toutefois si ce seuil pourrait tenir longtemps, estimant à l'instar de Jason Schenker, chez Prestige Economics, que "la tendance reste baissière".

"Les chiffres sur les stocks vont perdre de l'importance par rapport à ce qui se passe avec la Réserve fédérale américaine, l'économie américaine, et en particulier l'industrie américaine, ainsi que l'économie mondiale", a dit M. Schenker.

Les minutes de la dernière réunion de la Fed publiées mercredi ont confirmé que la majorité des membres de son Comité de politique monétaire estimaient fin octobre que les conditions économiques permettant une première hausse des taux d'intérêt américains "pourraient bien être atteintes" en décembre, ce qui a soutenu le niveau élevé du dollar.

Or le dollar fort pèse sur les cours du brut, car il pénalise les acheteurs munis d'autres devises vu que les cours sont libellés en billet vert.


(c) AFP

Commenter Le pétrole presque stable à New York après les stocks


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite