Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole s'enfonce, sur fond de dollar fort et avant les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se repliaient mardi en fin d'échanges européens, le poids du dollar et les préoccupations sur l'excès d'offre l'emportant sur les craintes géopolitiques qui avaient permis un temps aux prix de rebondir.
Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 43,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 70 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre perdait 83 cents à 40,91 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir hésité en début de séance, ont franchement opté pour la baisse en milieu de matinée, effaçant une partie des profits réalisés lundi.

"Les prix du pétrole ont repris leur service habituel en chutant fortement, annulant leurs précédents gains, même s'ils restent au-dessus des plus bas enregistrés (lundi)", soulignait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Le rebond des cours depuis lundi avait été encouragé par le retour sur le devant de la scène de risques géopolitiques consécutifs aux attentats de Paris.

En représailles des attaques meurtrières perpétrées vendredi à Paris par l'organisation État islamique (EI), la France bombarde massivement depuis dimanche le fief de l'EI à Raqa, dans le nord de la Syrie, et promet de poursuivre ses frappes dans les semaines à venir, faisant craindre des difficultés d'approvisionnement pour le brut.

Mais selon Fawad Razaqzada, analyste chez Forex, les attentats de Paris ont surtout fourni aux investisseurs une excuse pour tirer profit de leurs positions à court terme alors que le pétrole a subi des mouvements excessifs de vente ces dernières semaines.

Ainsi, l'or noir semblait de nouveau rattrapé mardi par ses fondamentaux, avec une offre toujours excédentaire tirant les prix vers le bas, et souffrait également du renforcement du dollar, qui a atteint un nouveau plus haut en sept mois par rapport à l'euro.

"Étant donné que le marché du pétrole reste amplement fourni pour le moment, je ne serais pas surpris si ce dernier rebond du pétrole ne se traduisait pas par un mouvement significatif d'achats, même si à très court terme, nous pouvons assister à de nouveaux gains sur des positions courtes", relevait M. Razaqzada.

"La surabondance d'offre et une demande mondiale plus faible devraient continuer à peser sur le prix du pétrole à court terme, le renforcement du dollar basé sur les attentes d'un relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine en décembre étant susceptible d'exacerber ce déclin", commentait pour sa part Brenda Kelly, analyste chez London Capital Group.

Une hausse des taux de la Fed, la première depuis 2006, rendrait le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs qui effectuent ainsi actuellement des achats à bon compte en prévision d'une renforcement du billet vert. Or, un dollar fort pénalise les acheteurs munis d'autres devises sur les marchés pétroliers, car les échanges d'or noir sont libellés en billets verts.

Les investisseurs guettaient désormais "les chiffres concernant la variation des stocks américains de brut de la semaine dernière, un indicateur avancé de la consommation et de la production aux États-Unis", observait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

"Les analystes tablent sur une hausse de 1,6 million de barils contre une hausse de plus de 4 millions la semaine dernière", relevait M. Dembik.

Un premier indice de l'état des réserves américaines leur sera fourni par la publication ce mardi, après la clôture des marchés, des estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), avant la publication des chiffres officiels du gouvernement américain sur le sujet mercredi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole s'enfonce, sur fond de dollar fort et avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite