Menu
RSS
A+ A A-

Forte baisse du brut à New York après des indicateurs décevants

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fortement reculé mercredi à New York, le baril perdant plus de 2 dollars, dans un marché sapé par des indicateurs décevants, en particulier pour la création d'emplois aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet a terminé à 100,29 dollars, en recul de 2,41 dollars par rapport à la veille.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a perdu 2,20 dollars à 114,53 dollars.

Les "inquiétudes croissantes" sur la santé de la croissance américaine ont pesé sur le marché du pétrole, "à cause des perspectives pour la demande à la fois du point de vue de l'emploi et de l'usage fait par l'industrie", a souligné John Kilduff, d'Again Capital.

L'activité manufacturière a nettement ralenti aux Etats-Unis en mai, selon l'association professionnelle ISM, tandis que les créations d'emplois dans le secteur privé ont chuté d'après le cabinet ADP. Après 179'000 emplois nets créés en avril, seuls 38'000 postes nets ont été comptabilisés en mai.

"Cela montre que la croissance de l'emploi, et par conséquent la reprise économique, continuent de se faire par à-coups", ce qui n'est pas bon signe pour la demande pétrolière, a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les prix du pétrole sont particulièrement sensibles aux chiffres de l'emploi, a rappelé John Kilduff, dans un pays où les déplacements automobiles sont importants.

Par ailleurs, d'autres enquêtes sur l'activité industrielle en zone euro et en Chine ont aussi montré un ralentissement.

Le baril a effacé d'un trait ses gains de la veille, enregistrés sur fond d'affaiblissement de la monnaie américaine et de tensions géopolitiques au Yémen.

Les investisseurs attendaient la publication du rapport hebdomadaire du département de l'Energie, décalée d'une journée à jeudi matin, à la suite d'un jour férié en début de semaine.

"Les raffineurs ont augmenté leur cadence de traitement du brut, ce qui signifie que l'on s'attend à une baisse des réserves de brut cette semaine. Mais d'un autre côté, on s'attend à une hausse des stocks d'essence et de produits distillés", a expliqué Andy Lipow.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablent ainsi sur une diminution des stocks de brut de 1,2 million de barils la semaine passée, mais aussi de 200'000 barils pour les produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Ils s'attendent en revanche à une augmentation de 300'000 barils des stocks d'essence.

Le rapport du DoE exclura le week-end passé, prolongé lundi par Memorial Day, qui marque traditionnellement le début des grands déplacements automobiles estivaux aux Etats-Unis, alors que la demande d'essence a montré des signes de faiblesse ces dernières semaines.



Commenter Forte baisse du brut à New York après des indicateurs décevants


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite