Menu
RSS
A+ A A-

Le marché du pétrole pourrait trouver un nouvel équilibre en 2020, prédit l'AIE

prix du petrole ParisParis: Le marché pétrolier devrait progressivement se rééquilibrer autour de 80 dollars le baril à l'horizon 2020 grâce à une offre moins abondante, a prédit mardi l'Agence internationale de l'énergie, qui n'exclut toutefois pas la possibilité d'une période prolongée de prix bas qui accroîtrait la dépendance aux pays du Moyen-Orient.
Le processus d'ajustement du marché pétrolier se fait rarement en douceur, mais dans notre scénario central, le marché se rééquilibrera à 80 dollars le baril en 2020, avec une poursuite de la hausse des prix par la suite, écrit l'AIE dans sa grande étude prospective annuelle.

Les prix du pétrole ont été réduits par plus de moitié depuis mi-2014 et évoluent actuellement sous la barre des 50 dollars le baril, pénalisés notamment par l'offensive commerciale de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep), Arabie saoudite en tête, qui inonde le marché d'or noir pour contrer l'essor des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis.

Mais cette dégringolade des cours porte en elle les germes d'un rééquilibrage du marché, en encourageant la demande et en réduisant la production future, du fait des coupes opérées par les compagnies pétrolières dans leurs dépenses d'exploration-production, a souligné le bras énergétique des pays développés de l'OCDE.

En conséquence, la production des pays non membres de l'Opep atteindra un pic avant 2020, avec un peu plus de 55 millions de barils par jour, tandis que celle du cartel pétrolier devrait être tirée par l'Iran et l'Irak.

La demande augmentera quant à elle de 900.000 barils par jour en moyenne chaque année jusqu'en 2020, et elle atteindra 103,5 millions de barils par jour (mbj) 20 ans plus tard, contre 92,7 mbj en 2014.

Mais l'agence n'exclut pas totalement le scénario d'une faiblesse durable des prix qui continueraient à évoluer autour de 50 dollars le baril jusqu'en 2020, avant de remonter progressivement jusqu'à 85 dollars en 2040, dans l'hypothèse d'une croissance économique mondiale peu vigoureuse, d'une production de schiste américain résistante et d'un maintien par l'Opep de sa stratégie.

Contrairement aux apparences, cette situation ne profiterait pas nécessairement aux consommateurs, a-t-elle mis en garde: les bénéfices économiques sont contrebalancés par une dépendance croissante du Moyen-Orient pour les importations de brut et par le risque d'un brusque rebond des prix si les investissements continuent à s'amenuiser.

Cela constituerait une menace pour la sécurité énergétique et porterait un coup aux efforts d'économie d'énergie nécessaires à la réalisation de la transition énergétique, dans un monde confronté au défi du changement climatique, a prévenu l'AIE.



(c) AFP

Commenter Le marché du pétrole pourrait trouver un nouvel équilibre en 2020, prédit l'AIE

Commentaires   

0 #1 OLIVEIRA 10-11-2015 14:17
Dans 4 ans, donc vers 2020, on va trouver le Brésil qui veut devenir un grand pays exportateur de pétrole, grace à la découverte, d'une réserve de quelques milliards de barils de pétrole; et aussi l'Iran que veut dans les années à venir passer de 400.000 barils jour à 3.000.000 barils jour.


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite