Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit légèrement, sur fond d'achats à bon compte

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole s'affichaient en légère hausse lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression après les lourdes pertes enregistrées en fin de semaine dernière sur fond de renforcement du dollar.
Vers 11H45 GMT (12H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 47,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 51 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 36 cents à 44,65 dollars.

Les cours du Brent et du WTI regagnaient un peu de terrain après avoir creusé leurs pertes vendredi dans le sillage du rapport mensuel sur l'emploi américain.

"Les bons chiffres de l'emploi américain vendredi empêchent tout rebond, augmentant la probabilité d'une remontée des taux", relevait Christopher Dembik, analyste chez saxo Banque.

Le nombre bien supérieur aux attentes de créations d'emploi en octobre aux États-Unis (271.000 contre 180.000 attendues), témoignant de la santé de l'économie, a été perçu comme une incitation pour que la Réserve fédérale américaine (Fed) relève ses taux prochainement, probablement dès le mois de décembre.

Or, un tel resserrement du crédit aurait entre autres comme conséquence de rendre le billet vert plus rémunérateur, une perspective qui a porté la devise à son plus haut niveau en six mois. Une telle hausse du billet vert pénalise les acheteurs munis d'autres devises, le brut étant libellé en dollars.

"L'amélioration des perspectives de la demande aux États-Unis, la plus gros consommateur de pétrole au monde, a aussi peu soutenu les cours que le nouveau déclin des puits de forage aux États-Unis", notaient les analystes de Commerzbank.

La société de services pétroliers Baker Hughes a annoncé qu'il y avait six puits de pétrole en activité de moins cette semaine que la semaine dernière, semblant confirmer la perspective d'une baisse de la production nationale, qui tarde toutefois à se confirmer dans les chiffres que le ministère américain de l'Énergie (DoE) publie tous les mercredis.

"Le forage a atteint dans le même temps son plus bas niveau depuis juin 2010, ce qui indique une baisse supplémentaire de la production de pétrole de schiste américain dans les prochains mois", ajoutaient les analystes de Commerzbank.

Mais selon eux, en dépit de ces données encourageantes, le marché reste lesté par une surabondance d'offre qui condamne tout rebond durable des prix du brut à court terme.

D'autant plus, notait Michael von Dulken, analyste chez Accendo Markets, que l'Arabie saoudite, le plus important exportateur de pétrole au monde, est déterminée à maintenir sa production telle quelle afin de conserver ses parts de marché, en dépit de la pression que cela exerce sur sa propre économie.

"La seule chose à faire désormais est de laisser le marché faire son travail", a déclaré Khalid al-Falih, président de Saudi Aramco, la compagnie pétrolière nationale, cité par le Financial Times.

"Il n'y a eu aucune discussion ici (en Arabie saoudite) sur le fait que nous devrions baisser la production maintenant que nous avons vu des difficultés (budgétaires)", a-t-il ajouté, selon la même source.

En outre, les dernières statistiques en provenance de Chine, dont la balance commerciale est ressortie en-dessous des attentes, risquaient également de peser sur les prix de l'or noir.

"Les exportations chinoises ont diminué de 6,9% sur octobre en rythme annualisé et les importations de 18,8%. Les importations de pétrole ont chuté à 6,2 millions de barils contre 6,8 millions de barils en septembre, ce qui confirme encore le ralentissement de l'activité chinoise", soulignait M. Dembik.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit légèrement, sur fond d'achats à bon compte


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite