Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse encore sous le poids du dollar

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont baissé pour la troisième séance consécutive vendredi, cédant sous le poids d'un dollar renforcé par la perspective semblant se confirmer d'une prochaine hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis, suite à d'excellents chiffres sur l'emploi.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 91 cents à 44,29 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a cédé seulement 56 cents à 47,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le marché se disait déjà (depuis mercredi) que les taux d'intérêt allaient augmenter, et les chiffres de l'emploi n'ont fait que le confirmer", a déclaré Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet le nombre bien supérieur aux attentes de créations d'emploi en octobre aux Etats-Unis, témoignant de la santé de l'économie, a été perçu comme une incitation pour que la Réserve fédérale relève ses taux prochainement, conformément aux souhaits plusieurs fois exprimés par ses principaux responsables.

Or tout redressement des taux aura pour effet de rendre le dollar plus attractif, et en anticipation le dollar est monté vendredi à son plus haut niveau en six mois. Comme les échanges de brut sont libellés en dollars, ce mouvement pénalise les acheteurs munis d'autres devises et pèse sur les cours.

Le prix du pétrole avait commencé à baisser dès mercredi, à la suite de déclarations de la présidente de la Fed Janet Yellen rappelant déjà qu'une hausse des taux restait possible dès le mois prochain.

Dans ce contexte, négatif pour l'ensemble des matières premières, l'annonce d'une nouvelle baisse du nombre de puits de pétrole en activité aux Etats-Unis est passée inaperçue.

La société de services pétroliers Baker Hughes a annoncé qu'il y avait six puits de pétrole en activité de moins cette semaine que la semaine dernière, semblant confirmer la perspective d'une baisse de la production nationale, qui tarde toutefois à se confirmer dans les chiffres que le ministère américain de l'Energie (DoE) publie tous les mercredi.

Une autre annonce a laissé de marbre les investisseurs, celle que l'oléoduc Keystone qui devait acheminer du pétrole canadien aux raffineries du bord du Golfe du Mexique ne serait finalement pas construit.

En effet ces actualités ne suffisent pas à faire oublier que le marché souffre toujours de gros excédents mondiaux.

"Un renforcement du dollar n'est pas une bonne nouvelle pour les prix du pétrole, pas plus que ne l'est l'annonce que la production en mer du Nord va atteindre quasiment un plus haut en deux ans, à 2,05 millions de barils en décembre", relevait David Hufton, chez PVM, rappelant par ailleurs que la production russe s'était établie à un record de 10,78 millions de barils par jour en octobre.

"La chute des prix est censée décourager plutôt qu'encourager la production mais c'est l'inverse qui se produit à court terme, les producteurs se ruant pour engranger des recettes en poussant les unités de production à leurs limites", a fait valoir David Hufton.


(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse encore sous le poids du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite