Menu
RSS
A+ A A-

Libye: exportations suspendues sur l'un des principaux terminaux pétroliers

prix du petrole tripoliTripoli: Les exportations de pétrole ont été stoppées dans l'un des principaux terminaux de la Libye, forçant la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) dépendant des autorités basées à Tripoli à décréter l'état de force majeure.
L'état de force majeure, invoqué dans des circonstances exceptionnelles, permet une exonération de la responsabilité de la NOC en cas de non-respect des contrats de livraison de pétrole.

Depuis 2014, ce pays riche en pétrole dispose de deux autorités politiques qui se disputent le pouvoir, l'une basée à Tripoli et l'autre, la seule reconnue internationalement, basée dans l'est du pays.

Chaque autorité a ses propres Parlement et gouvernement, sa banque centrale, son agence de presse et sa Compagnie nationale du pétrole (NOC).

Du fait de la cessation des exportations par les gardes des installations pétrolières (partisans des autorités reconnues), la NOC décrète l'état de force majeure dans le terminal pétrolier de Zwitina (est) à partir du 3 novembre 2015, a indiqué la compagnie dans un communiqué publié jeudi sur son site.

Selon l'agence de presse Lana, dépendante des autorités reconnues, les gardes des installations pétrolières avaient interdit mardi l'exportation de pétrole depuis ce terminal au profit des clients de la NOC basée à Tripoli.

La NOC de l'Est tente d'arracher sa légitimité à la NOC Tripoli en intimidant les compagnies et clients internationaux à résilier leurs contrats avec Tripoli et les substituer par des contrats avec elle.

Il y a deux ans, l'état de force majeure avait été décrété sur plusieurs sites pétroliers parce que la NOC, alors unie, s'était trouvée incapable d'honorer ses contrats de brut à ses clients à cause de mouvements de grèves des gardes des installations dans l'est du pays.

Les gardes avaient fait fermer les principaux terminaux pétroliers faisant chuter la production du pays.

Un responsable de la Banque centrale déclarait en août à l'AFP que la production pétrolière s'élevait à 500.000 barils par jour contre 1,6 million avant l'été 2014.



(c) AFP

Commenter Libye: exportations suspendues sur l'un des principaux terminaux pétroliers


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

mardi 15 août 2017 à 15:42

Le pétrole ouvre en baisse à New York, les craintes sur la L…

New York: Les cours pétroliers ont ouvert en baisse mardi à New York, poursuivant leur net recul de la veille au moment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite