Menu
RSS
A+ A A-

Libye: exportations suspendues sur l'un des principaux terminaux pétroliers

prix du petrole tripoliTripoli: Les exportations de pétrole ont été stoppées dans l'un des principaux terminaux de la Libye, forçant la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) dépendant des autorités basées à Tripoli à décréter l'état de force majeure.
L'état de force majeure, invoqué dans des circonstances exceptionnelles, permet une exonération de la responsabilité de la NOC en cas de non-respect des contrats de livraison de pétrole.

Depuis 2014, ce pays riche en pétrole dispose de deux autorités politiques qui se disputent le pouvoir, l'une basée à Tripoli et l'autre, la seule reconnue internationalement, basée dans l'est du pays.

Chaque autorité a ses propres Parlement et gouvernement, sa banque centrale, son agence de presse et sa Compagnie nationale du pétrole (NOC).

Du fait de la cessation des exportations par les gardes des installations pétrolières (partisans des autorités reconnues), la NOC décrète l'état de force majeure dans le terminal pétrolier de Zwitina (est) à partir du 3 novembre 2015, a indiqué la compagnie dans un communiqué publié jeudi sur son site.

Selon l'agence de presse Lana, dépendante des autorités reconnues, les gardes des installations pétrolières avaient interdit mardi l'exportation de pétrole depuis ce terminal au profit des clients de la NOC basée à Tripoli.

La NOC de l'Est tente d'arracher sa légitimité à la NOC Tripoli en intimidant les compagnies et clients internationaux à résilier leurs contrats avec Tripoli et les substituer par des contrats avec elle.

Il y a deux ans, l'état de force majeure avait été décrété sur plusieurs sites pétroliers parce que la NOC, alors unie, s'était trouvée incapable d'honorer ses contrats de brut à ses clients à cause de mouvements de grèves des gardes des installations dans l'est du pays.

Les gardes avaient fait fermer les principaux terminaux pétroliers faisant chuter la production du pays.

Un responsable de la Banque centrale déclarait en août à l'AFP que la production pétrolière s'élevait à 500.000 barils par jour contre 1,6 million avant l'été 2014.



(c) AFP

Commenter Libye: exportations suspendues sur l'un des principaux terminaux pétroliers


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

lundi 24 juillet 2017 à 14:36

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017 à 12:58

Le pétrole remonte, l'Arabie Saoudite limite ses exportation…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, l'Arabie saoudite ayant déclaré vouloir limiter ses exportations après la...

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite