Menu
RSS
A+ A A-

Chevron va supprimer 6000 à 7000 emplois supplémentaires

prix du petrole New YorkNew York: La major pétrolière Chevron a annoncé vendredi la suppression de 6.000 à 7.000 emplois supplémentaires, soit quelque 10% de ses effectifs, pour faire face à la chute des prix du brut qui engloutit ses bénéfices et rogne son chiffre d'affaires.
Le groupe américain n'a donné ni calendrier, ni les zones touchées ni les fonctions concernées. Fin juillet, Chevron avait déjà annoncé une suppression de 1.500 emplois, soit un peu plus de 2% de ses effectifs totaux.

Pour préserver ses bénéfices dans le contexte actuel d'offre abondante de pétrole, Chevron va aussi réduire de 25% ses investissements, notamment l'enveloppe réservée à l'exploration pétrolière et gazière. Celle-ci sera comprise entre 25 et 28 milliards de dollars en 2016 et de 20 à 24 milliards en 2017 et 2018.

Chevron, qui est plus sensible aux fluctuations des cours de l'or noir que son rival ExxonMobil parce que 67% de sa production est constituée de pétrole, poursuit également ses cessions d'actifs.

Le groupe espère ainsi engranger entre 5 et 10 milliards de dollars pour ses désinvestissements d'ici fin 2017.

Les dépenses administratives ont reculé de 7% au troisième trimestre.

La production du groupe a atteint sur le trimestre 2,54 millions de barils par jour (mbj), en baisse de 1,17% sur un an, en raison de la fermeture de certains puits et des cessions d'actifs.

Le PDG John Watson a indiqué que le groupe avait volontairement gelé ses projets initiaux d'augmenter sa production de 20% d'ici 2017.

Le bénéfice net trimestriel a, lui, chuté de 63% à 2,04 milliards de dollars. Mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, le bénéfice est ressorti supérieur aux attentes, à 1,09 dollar contre 76 cents escomptés.

Le chiffre d'affaires de 32,77 milliards de dollars (-37% sur un an) est également supérieur aux 29,76 milliards anticipés.

Le groupe a promis de continuer à verser des dividendes à ses actionnaires malgré le fait que la chute des prix du pétrole érode sa trésorerie. Selon les analystes, une baisse d'un dollar du cours du baril de Brent, le pétrole vendu à Londres, sur un trimestre, réduit de 325 à 350 millions de dollars les liquidités de Chevron.

Fin septembre, le groupe disposait pour 14,9 milliards de liquidités contre 25 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de 2014.


(c) AFP

Commenter Chevron va supprimer 6000 à 7000 emplois supplémentaires


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite