Menu
RSS
A+ A A-

BG Group plonge dans le rouge au 3T à cause de la faiblesse des cours du pétrole

prix du petrole LondresLondres: BG Group a annoncé vendredi être tombé dans le rouge au troisième trimestre, des effets défavorables de taux de change aggravant une activité fragilisée par la chute des cours du pétrole.
Entre le 1er juillet et le 30 septembre, le groupe britannique qui en cours de rachat par le géant Royal Dutch Shell a déploré une perte nette de 101 millions de dollars, contre un bénéfice net de 1,510 milliard de dollars l'an passé.

En 2014, ce bénéfice net avait profité de la vente d'un pipeline au Royaume-Uni, un élément exceptionnel qui ne s'est pas reproduit en 2015 et les comptes de BG au troisième trimestre de cette année ont subi, en outre, une charge de 344 millions de dollars liée notamment à la hausse du dollar face aux monnaies du Brésil et d'Australie, où le groupe est très actif.

Sur le plan opérationnel, le chiffre d'affaires a chuté de 9% à 4,147 milliards de dollars, à cause du plongeon des cours des hydrocarbures qui a touché ses activités de production de pétrole et de gaz.

BG a expliqué avoir partiellement compensé l'impact négatif de cette évolution par une hausse de sa production d'or noir et de ses livraisons de gaz naturel liquéfié. Il a d'ailleurs revu à la hausse sa prévision de production pour l'ensemble de l'année.

Son bénéfice ajusté n'en a pas moins chuté de près des deux-tiers, à 280 millions de dollars.

Les cours du pétrole, qui évoluaient à proximité de 100 dollars le baril il y a 18 mois, ont plongé depuis de moitié et les deux barils de référence des marchés, le Brent de la mer du Nord et le WTI américain, évoluent actuellement sous les 50 dollars.

La conjoncture morose sur le marché du pétrole pousse BG, à l'instar de ses concurrents, à réduire ses investissements, et le groupe a prévenu que ses dépenses en capital pour 2015 devraient se limiter à 6,5 milliards de dollars, soit 30% de moins qu'en 2014.

Nous continuons de travailler avec Shell sur l'échéancier d'intégration (dans leur giron) et pour obtenir les autorisations nécessaires des autorités de régulation avant le vote des actionnaires, a expliqué le directeur général de BG Group, Helge Lund, ajoutant que l'opération de rachat lancée à son égard par Shell pour 47 milliards de livres (65 milliards d'euros) restait en bonne voie pour être achevée au début 2016.

pn/jmi/pre

BG GROUP

ROYAL DUTCH SHELL PLC



(c) AFP

Commenter BG Group plonge dans le rouge au 3T à cause de la faiblesse des cours du pétrole


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite