Menu
RSS

Le pétrole hésite après une envolée inattendue

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont encore progressé jeudi à New York, prolongeant les gains de la veille dans un marché manifestement hésitant sur la direction à suivre après une prise de position ambiguë de la Réserve fédérale américaine.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a gagné 12 cents à 46,06 dollars, au lendemain d'un envol de plus de 6% sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a cédé 25 cents à 48,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Le marché ne sait pas trop quoi penser, a commenté John Kilduff, chez Again Capital, au terme d'une séance très hésitante.

Pour lui, la forte hausse enregistrée mercredi était un peu surprenante au vu des chiffres sur les stocks de brut publiés par le ministère de l'Energie.

Ces chiffres ont révélé un nouvelle hausse des stocks de brut, légèrement inférieure aux attentes, assortie toutefois d'un recul des réserves d'essence et de produits distillés.

Cela montre que la demande en essence et en diesel est très forte, ce qui est positif, selon M. Kilduff.

En outre la Réserve fédérale a semblé à beaucoup d'observateurs faire preuve d'optimisme en modulant un peu son analyse économique, d'où elle a retiré la référence à l'impact du ralentissement mondial sur l'économie américaine.

La Fed semble voir quelque chose (de positif) dans l'économie, ce qui voudrait dire plus de demande à venir, a estimé M. Kilduff.

Carl Larry, chez Frost & Sullivan, a estimé pour sa part que le pétrole pouvait bénéficier de l'engouement d'investisseurs délaissant d'autres marchés. Il y a des fonds d'investissements qui préfèrent investir sur le pétrole plutôt que sur les changes, a-t-il dit.

En voyant le genre d'envolée qu'on a eu, on se dit que c'est sûrement plus dû à des données (macro) économiques qu'aux données fondamentales du marché, a-t-il dit.

De fait, mis à part l'arrière plan macroéconomique et financier, nous pensons que la poursuite des excédents reste le problème principal, dans lequel s'inscrit le haut niveau de la production russe annoncé aujourd'hui, a commenté Tim Evans, chez Citi, évoquant également le haut niveau de la production des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et l'arrivée prévue de barils supplémentaires venus d'Iran.

Il est difficile de voir les prix se maintenir à ce niveau, jugeait également M. Kilduff.


(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite après une envolée inattendue

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite