Menu
RSS

Le pétrole termine en nette baisse avant les stocks

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi à New York, à la veille de chiffres sur les réserves américaines de brut où les spécialistes s'attendent à trouver une nouvelle confirmation des excédents pesant sur le marché.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 78 cents à 43,20 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a perdu 73 cents à 46,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

L'association professionnelle API devait publier sa propre estimation des réserves de pétrole mardi soir, après la clôture du marché.

Le département américain de l'Énergie (DoE) doit lui publier mercredi ses chiffres hebdomadaires sur les réserves de pétrole aux États-Unis, considérés comme un bon indicateur sur les rapports entre l'offre et la demande en brut chez le premier consommateur au monde.

Selon une estimation médiane d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks américains de brut auraient augmenté de 3,1 millions de barils la semaine dernière, ce qui représenterait une cinquième semaine de hausse consécutive.

Si on voit une grosse augmentation des stocks et pas de baisse de la production, on pourrait probablement descendre à 40 dollars le baril dans la semaine qui vient, a estimé Bill Baruch, de iiTrader, notant que les cours étaient actuellement pris dans une spirale baissière qui les a déjà menés à leur niveau le plus bas en deux mois - même si le plancher à 38,24 dollars atteint le 24 août ne se profile pas encore.

Le marché est faible, a-t-il souligné.

Ce qui a été clé, c'est de voir qu'il n'y a pas eu de remontée vendredi après la baisse des taux d'intérêt en Chine, ce qui selon lui illustre la désillusion des investisseurs face à l'éventualité d'une reprise de la demande chinoise.

La Chine consomme du brut mais n'en importe pas, parce qu'elle pense que les prix vont encore baisser, a souligné M. Baruch.

Par ailleurs, des informations sur l'intention de l'administration américaine d'alléger de 58 millions de barils les réserves stratégiques de brut (sur un total actuel de 695 millions de barils), pour récupérer un peu de liquidités d'ici à 2015, n'a rien fait pour soutenir les cours.

Matt Smith, chez ClipperData, a noté que la dernière fois que les réserves stratégiques ont baissé de façon notable remonte à 2011, une époque marquée par les incertitudes liées au printemps arabe et un baril de dollar autour de 100 dollars.

Enfin le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a par ailleurs affirmé mardi qu'il revenait au marché de déterminer le prix du pétrole, excluant de fait toute intervention pour redresser les cours.

Le premier producteur de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), en refusant de réduire son plafond de production, semble ainsi se conformer à sa stratégie de protection de parts de marché.


(c) AFP

Commenter Le pétrole termine en nette baisse avant les stocks

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 avril 2017 à 12:17

Le pétrole rebondit, l'Opep rassure les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens, l'Opep s'évertuant à rassurer des marchés inquiets de la hausse apparemment...

lundi 24 avril 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole ont rebondi lundi en Asie, en raison des possibilités d'une prolongation des baisses de production décidées entre...

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite