Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole perd du terrain avant les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole s'enfonçaient dans le rouge mardi en cours d'échanges européens, les investisseurs redoutant une nouvelle hausse des stocks américains de brut mercredi, dans un marché déjà lesté par la surabondance d'offre.
Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 47,16 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 38 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 65 cents à 43,33 dollars.

Le prix du Brent est même tombé vers 06H40 GMT à 47,05 dollars, son niveau le plus faible en plus de trois semaines, et celui du WTI a atteint à 11H15 GMT 43,27 dollars, un minimum en deux mois.

"Le déclin généralisé des prix des matières premières concerne également le pétrole ce matin, alors que les données attendues sur les stocks américains devraient montrer un marché restant lourdement excédentaire avec des fournisseurs mondiaux qui continuent obstinément à produire trop", notait Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Le département américain de l'Énergie (DoE) publiera mercredi ses chiffres hebdomadaires sur les réserves de pétrole aux États-Unis, considérés comme un bon indicateur de la demande de brut chez le premier consommateur au monde.

Or, les experts s'attendent à ce que ces réserves aient de nouveau augmenté, signant une cinquième semaine de hausse consécutive depuis le 25 septembre. Selon une estimation médiane d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks américains de brut auraient augmenté de 3,1 millions de barils la semaine dernière.

"Les inquiétudes persistantes sur une surabondance d'offre ont poussé continuellement les prix du WTI à la baisse", estimait pour sa part Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Selon ce dernier, les craintes concernant la demande mondiale de pétrole ont en outre été renforcées par les incertitudes entourant la croissance économique chinoise qui ont récemment refait surface ainsi que des inquiétudes grandissantes sur la vigueur de la reprise américaine.

"Dans ce contexte où le sujet principal est la réduction de la demande de brut, les prix pourraient continuer à décliner", ajoutait M. Otunuga.

Selon plusieurs analystes, la pression sur les cours est notamment imputable à l'offre excédentaire de produits distillés, en particulier de diesel, disponibles sur le marché.

"Compte tenu des stocks déjà très élevés de diesel, des exportations nettes records de ce produit depuis la Chine et une demande plutôt timide, des inquiétudes grandissantes se font jour quant au fait que les installations de stockage puissent bientôt atteindre leur capacité maximale", soulignaient les analystes de Commerzbank.

Le faible prix du diesel rend dès lors moins intéressant pour les raffineries de transformer le pétrole brut, ce qui augmente la pression sur les stocks.

En outre, selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, les investisseurs étaient également attentifs à la météo : "un hiver doux est attendu et ceci ne devrait pas écouler les stocks de produits distillés qui sont en surnombre".

(c) AFP

Commenter Le pétrole perd du terrain avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite