Menu
RSS
A+ A A-

L'émir du Koweït inquiet de l'énorme déficit lié à la chute des recettes pétrolières

prix du petrole koweïtKoweït: L'émir du Koweït a appelé mardi le gouvernement et le Parlement à procéder rapidement à des réformes économiques pour pallier la baisse de 60% des recettes pétrolières de l'émirat en raison de l'effondrement des cours du brut.
S'exprimant à l'ouverture de la nouvelle session du Parlement, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah a également appelé à trouver de nouvelles sources de revenus pour l'émirat qui dépend largement de ses recettes pétrolières.

Le déclin des prix pétroliers a causé une baisse d'environ 60% des revenus de l'Etat, alors que les dépenses sont maintenues sans aucune réduction. Cela a provoqué un énorme déficit, a-t-il dit à l'adresse des députés.

Il a appelé à des actions rapides pour adopter des mesures sérieuses et équitables afin de concrétiser les réformes économiques et pour réduire les dépenses publiques.

Tout retard ne ferait qu'aggraver le déficit budgétaire et rendre le coût (des réformes) plus élevé, a ajouté l'émir.

Les prix du pétrole ont baissé d'environ 60% depuis juin 2014, frappant durement les pays exportateurs de brut, dont le Koweït.

Les recettes pétrolières du Koweït contribuent à hauteur de 94% aux revenus de l'émirat qui, durant les 16 dernières années, a pu amasser des réserves en devises de quelque 600 milliards de dollars grâce à ses excédents budgétaires.

Ces réserves sont généralement placées à l'étranger par le fonds souverain de l'émirat.

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué la semaine dernière que ces réserves seraient suffisantes pour le Koweït durant les 23 prochaines années.

Mais l'émir a averti mardi que le gouvernement ne devait pas puiser dans ces réserves pour financer le déficit budgétaire.

Selon le ministère des Finances, les revenus au premier semestre se sont chiffrés à 8,34 milliards de dinars (27,6 mds de dollars) contre 15,1 milliards de dinars (49,9 mds) durant la même période de 2014.

Ces revenus représentent toutefois plus de la moitié des 12,2 milliards de dinars (40,3 mds de dollars) de revenus prévus pour l'ensemble de l'année dans le budget de l'Etat.

Début 2015, le gouvernement a levé les subventions sur les prix du diesel et du kérosène et envisage des mesures similaires pour l'électricité, l'eau et l'essence.

Les dépenses publiques ont triplé au Koweït ces sept dernières années et le gros de ces dépenses finance les salaires des fonctionnaires et les subventions.

L'émirat compte 1,3 million d'autochtones et quelque 2,9 millions de résidents étrangers.



(c) AFP

Commenter L'émir du Koweït inquiet de l'énorme déficit lié à la chute des recettes pétrolières


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite