Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se stabilise, sous l'effet de prises de bénéfices

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se maintenaient timidement dans le vert jeudi en fin d'échanges européens, rattrapant leur repli de la veille consécutif à l'annonce, en grande partie anticipée par le marché, d'une nouvelle hausse des stocks américains de brut.
Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 47,94 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 9 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 4 cents à 45,24 dollars.

Les cours du Brent et de WTI reprenaient quelques couleurs jeudi, bénéficiant notamment de la bonne forme des marchés boursiers, tout en restant sous la pression d'un excès d'offre, confirmé mercredi par la nouvelle augmentation des réserves de pétrole brut aux États-Unis.

"Le brut est parvenu à se hisser en territoire positif sous l'effet du retour d'une tendance à la prise de risque sur les marchés actions, mais les gains sont restés limités par les craintes d'une surabondance d'offre après l'augmentation étonnamment forte mercredi des stocks américains de brut", notait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, partageait la même analyse. Selon lui, le rebond des cours est essentiellement dû à des achats à bon compte, les fondamentaux de marché restant quant à eux inchangés.

La surabondance d'or noir qui pèse sur les cours depuis juin 2014 ne paraît guère susceptible en effet de se résorber à moyen terme, les dernières statistiques du ministère américain de l'Énergie (DoE) ayant montré une nouvelle augmentation des stocks de brut aux États-Unis la semaine dernière.

On ne pouvait pas non plus exclure, d'après M. Dembik, que le regain d'optimisme sur les marchés actions jeudi ait joué en faveur de la hausse des cours du brut.

"Le fait que la BCE ait clairement laissé la porte ouverte à un renforcement du Quantitative Easing (QE, son programme d'assouplissement quantitatif) a été accueilli favorablement par les investisseurs qui espèrent ainsi une amélioration de la croissance mondiale et, par ricochet, une hausse de la demande de pétrole", poursuivait-il.

Plusieurs analystes soulignaient par ailleurs qu'étant donné le niveau déjà très bas des prix de l'or noir, de nouveaux facteurs à même de décourager les investisseurs étaient nécessaires pour que les cours s'enfoncent davantage.

"A ce stade cependant, il n'y a aucune raison concrète pour que les investisseurs, qui sont dans une dynamique haussière, fassent machine arrière, du moins pas de façon significative", précisait de son côté Fawad Razaqzada chez Forex.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se stabilise, sous l'effet de prises de bénéfices


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite